Un zoo accueille des guépards septuplés: c’est un événement rare qui arrive une fois sur cent

16 avril 2019 Mis à jour: 16 avril 2019
FONT BFONT SText size

Rien n’est plus précieux que d’avoir la chance d’assister à des scènes de la nature dans toute sa splendeur, et c’est la chance qu’ont tous les jours les employés du zoo de Metro Richmond, dont leur travail leur permet de profiter quotidiennement des merveilles de la nature. Et, malgré l’habitude de voir toutes sortes de situations, dame Nature parvient encore à les surprendre de temps en temps.

Le 30 novembre 2018, le zoo du comté de Chesterfield a accueilli sept nouveau-nés qui s’ajoutent à la population de guépards. La maman, nommée Vaila, a donné naissance à des septuplés. Selon Jim Andelin, le propriétaire du zoo, ce genre de situation n’arrive que très rarement.

« C’est une naissance très spéciale pour nous parce que non seulement c’est un grand coup de pouce pour la conservation du guépard en captivité, mais aussi parce que sept petits qui naissent en même temps est un événement qui n’arrive qu’une fois sur 100 », a affirmé le propriétaire dans un communiqué.

La station télévisée locale WTVR a rapporté en janvier dernier que les nouveaux arrivants étaient en bonne santé après avoir reçu leur première série de vaccins. Quant aux progéniteurs, Vaila est mère pour la deuxième fois et Kalu est père pour la première fois. Il est né au zoo Metro Richmond et y a grandi.

Le zoo abrite plus de 2 000 animaux, représentant 180 espèces du monde entier. Ses efforts de conservation du guépard ont contribué à augmenter le nombre d’individus en captivité de l’espèce.

En 2011, le zoo a lancé son programme d’élevage de guépards et a commencé à construire le CheetahBreeding Center (CBC), une installation dédiée à la conservation de l’espèce. Il comporte 10 compartiments réservés uniquement à l’animal le plus rapide du monde.

L’installation a été achevée en 2012. À l’époque, il abritait sept femelles guépards et deux mâles, soit un total de neuf guépards. En 2016, ce chiffre est passé à 35 individus. Depuis ce temps, 12 autres guépards sont nés au sein de l’établissement.

À son programme d’élevage de guépards, s’ajoute des programmes d’élevage de manchots du Cap et de singes cercopithèques.

« Le guépard est le félidé le plus menacé d’Afrique, sa population sauvage a fortement diminué, passant de 100 000 à seulement 7 000 individus », a déclaré Jim Andelin. Les principaux problèmes qui menacent actuellement l’espèce sont la perte d’habitat, la perte de variation génétique et les conflits avec les humains.

La mission du zoo, selon son site web, est de « promouvoir la conservation des animaux, d’éduquer et d’inspirer les visiteurs ».

« Le zoo cherche à promouvoir l’éducation et la conservation des animaux par le biais d’interactions inoubliables entre les animaux et les invités. Nous espérons qu’en quittant le zoo, nos visiteurs auront un désir naissant de s’impliquer dans la protection des animaux », selon leur site Web.

En plus de ses programmes, le zoo de Metro Richmond coopère également avec d’autres zoos et programmes d’élevage à travers le monde pour augmenter les populations des espèces menacées.

Le 23 mars 2019, le parc animalier a affiché une mise à jour vidéo de l’état actuel des guépards. Molly Waller, technicienne vétérinaire au zoo, a parlé de leur dernier bilan de santé. « Toute la portée a l’air en forme et en parfaite santé. Ils ont commencé à manger de la viande, ils sont très actifs et jouent dans la cour. Ils courent un peu partout », explique-t-elle. « Vaila est une bonne mère, même si elle est très fatiguée. Cependant, elle ne quitte pas ses petits d’un œil et prend bien soin d’eux. »

« Vaila a vraiment beaucoup de pain sur la planche », a-t-elle ajouté.

Espérons que l’arrivée triomphante de ces sept bébés guépards en bonne santé soit l’annonce d’un avenir plus prometteur pour cette espèce majestueuse en voie de disparition.

Version originale

Cet article vous a plu ? Partagez-le avec vos proches et amis et faites-nous part de vos commentaires.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé