Volodymyr Zelensky remet en question l’appartenance de la Russie à l’OSCE

24 novembre 2022 Mis à jour: 24 novembre 2022
FONT BFONT SText size

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a remis en question jeudi le maintien de la Russie au sein de l’OSCE, lors d’une intervention télévisée devant l’Assemblée parlementaire de cette organisation internationale réunie à Varsovie.

« Nous voyons diverses plateformes internationales trouver des solutions nécessaires pour aider à arrêter le terrorisme russe, isoler autant que possible cet État terroriste et chercher une issue aux crises mondiales brutales créées par la Russie », a fait remarquer le chef de l’Etat ukrainien aux délégués parlementaires de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe.

Et de les interroger: « pourquoi il n’y a toujours pas d’OSCE parmi ces plateformes? Pourquoi, en particulier, un État terroriste, même après 9 mois de crimes en continu, est-il toujours membre de votre Assemblée parlementaire? » « La guerre de la Russie contre l’Ukraine est un test pour toute organisation internationale », a insisté M. Zelensky.

La Pologne, qui assume cette année la présidence tournante de l’OSCE, a annoncé récemment son refus de voir une délégation russe participer à l’Assemblée parlementaire à Varsovie, ainsi qu’à une réunion ministérielle de l’OSCE prévue début décembre à Lodz (centre). Cette dernière devait être présidée en principe par le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

Ce geste a été considéré par Moscou comme une décision « provocatrice et sans précédent ». La délégation russe à la réunion ministérielle sera menée par l’ambassadeur russe auprès de l’OSCE Alexandre Loukachevitch, selon Moscou.

La rencontre ministérielle annuelle de l’OSCE, à laquelle M. Lavrov participe d’ordinaire, est l’organe central de cette organisation internationale, responsable de ses décisions.

Le Parlement européen a voté mercredi un texte qualifiant la Russie d’« Etat promoteur du terrorisme » dans la guerre en Ukraine, appelant les 27 pays de l’Union européenne à faire de même.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé