Yvelines: deux frères achètent un château abandonné pour y habiter et y installer des cabinets médicaux

25 juin 2022 Mis à jour: 25 juin 2022
FONT BFONT SText size

Des particuliers s’apprêtent à acheter le château de la Falaise (Yvelines) malgré son piteux état. Ils ont l’intention de le réhabiliter et d’en faire un complexe médical.

Deux frères ont pour projet de racheter le château de La Falaise, un petit village des Yvelines, à la rentrée prochaine. Le montant de la transaction pour ce château en très mauvais état avec son domaine de 22 hectares et ses dépendances a été fixé à deux millions d’euros, rapporte 78Actu.

« Ils envisagent d’habiter le château et d’aménager des cabinets pour les médecins notamment dans les autres bâtiments », indique une source proche du dossier.

La propriété compte en effet de nombreuses dépendances : un pavillon de fonction de 160 m2, une maison de retraite en très mauvais état de 2370 m2, un centre maternel de 650 m2 et une maison normande de 565 m2.

Les particuliers qui s’apprêtent à acheter ce bien immobilier n’ont pas eu peur des travaux importants à prévoir dans le bâtiment principal. Abandonné depuis des décennies, le château de 1140 m2 est la propriété de la commune de Puteaux (Hauts-de-Seine), située à une quarantaine de kilomètres de là, depuis 1952.

Un château dans un triste état

Le château, construit en 1850, a été laissé à l’état de ruine par l’armée allemande après l’occupation. Une rénovation a mal tourné en 1963 : la dalle de béton du toit terrasse aménagé à cette époque était trop lourde pour la structure. Il a donc fallu poser des renforts et des étais, seule condition pour éviter que le bâtiment ne s’écroule.

On peut voir ce squelette métallique dans les multiples photos publiées sur le site Internet Glauque-land, qui se spécialise dans la visite des lieux abandonnés, et qui fait référence à ce château sous le nom de Boniface.

Il n’y a plus aucune vitre aux fenêtres et les planchers s’écroulent parfois. Le papier peint et la peinture s’écaillent, des débris jonchent le sol. Il reste toutefois de beaux détails comme des rambardes et des moulures qui permettent d’imaginer à quoi les lieux ont déjà ressemblé.

***
Chers lecteurs,
Abonnez‑vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé