Violences policières : Gérald Darmanin auditionné à l’Assemblée nationale lundi

26 novembre 2020 Mis à jour: 27 novembre 2020
FONT BFONT SText size

Face à la multiplication des violences des forces de l’ordre ces dernières semaines, le ministre de l’Intérieur devra répondre aux questions de la commission des Lois de l’Assemblée nationale.

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin sera auditionné lundi par la commission des Lois de l’Assemblée nationale, après les violences qui ont entaché l’action des forces de l’ordre depuis dix jours, a annoncé le 26 novembre sa présidente.

Cette audition doit permettre « d’interroger le ministre sur les conditions dans lesquelles les forces de l’ordre ont eu recours à la force lors de différents événements survenus à Paris depuis la manifestation du 17 novembre 2020 », a ajouté Yaël Braun-Pivet.

Le 17 novembre, des violences ont eu lieu lors de la manifestation contre la proposition de loi sur la « sécurité globale » près de l’Assemblée nationale. Lundi, évacuation d’un campement de migrants place de la République. Mercredi, passage à tabac d’un producteur  de musique par trois policiers.

Lundi à 18H15

Cette audition, qui aura lieu lundi à 18H15, « s’inscrit dans le cadre de la mission de contrôle de l’action du gouvernement par le Parlement », a précisé la députée des Yvelines. « Elle portera également sur le contrôle de l’action des forces de sécurité intérieure, l’efficacité des corps d’inspection ainsi que sur les améliorations envisagées dans ce domaine », a complété la présidente de la commission des Lois.

Arrivé en juillet place Beauvau, M. Darmanin est sous le feu des critiques après une succession de bavures dont sont accusées les forces de l’ordre, sur fond de controverses autour de l’article 24 de la proposition de loi « sécurité globale » qui prévoit de pénaliser la diffusion malveillante de l’image des policiers et gendarmes.

Focus sur la Chine – Un riche entrepreneur chinois condamné à 20 ans de prison

Le saviez-vous ? 


Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé