Villeurbanne : un clip de promotion du festival antifa insulte les policiers, les subventions lui sont coupées

7 septembre 2021 Mis à jour: 7 septembre 2021
FONT BFONT SText size

Dans une courte vidéo faisant la promotion du festival antifa, qui doit avoir lieu en décembre à Villeurbanne, un rappeur insulte la police. Les syndicats de policiers ont immédiatement réagi à ce qu’ils ont qualifié de « haine anti-flic », jugeant ces propos menaçants.

Le festival « antifa fest », qui doit se tenir en décembre prochain au centre culturel de Villeurbanne (CCO), refait surface après deux ans d’absence. Mais une vidéo, réalisée pour la promotion du festival, a entrainé une polémique en raison de son caractère insultant et menaçant vis-à-vis des forces de l’ordre. « Et tous les flics c’est des bâtards, et tous les flics c’est des bâtards », est-il effectivement scandé dans le clip promotionnel.

« Ils ont clairement franchi la ligne rouge »

Les syndicats de police, notamment le syndicat Alliance Police, ont estimé qu’il s’agissait de « haine anti-flic ». « Cette provocation doit être annulée », a par ailleurs demandé le syndicat Synergie-Officiers sur Twitter. Laurent Wauquiez, le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, a lui aussi réagi vivement après la diffusion de ce clip, souligne BFM Lyon. « Ce concert était toléré jusque-là par respect pour la diversité d’opinions, mais ils ont clairement franchi la ligne rouge en insultant ouvertement les forces de l’ordre dans un contexte très lourd », a déclaré l’élu au Progrès. Ce festival se définissant lui-même comme luttant contre le racisme, l’homophobie et le sexisme se veut le défenseur des militants antifascistes.

De surcroît, « sur le site du CCO, qui fait la promotion de l’événement, il est clairement écrit que le festival lutte contre les crimes policiers, c’est inadmissible », a indiqué Laurent Wauquiez, ainsi que le relate BFM Lyon. Cependant, le site du CCO ne mentionne pas le festival antifa dans sa programmation et n’en fait pas la promotion. Le CCO n’aurait pas signé la convention avec l’association qui organise le festival antifa, selon le maire de Villeurbanne. Les responsables du CCO se « désolidarisent totalement » de ces insultes, a précisé Cédric Van Styvendael, le maire PS de Villeurbanne.

La programmation de cet événement est menacée…

Cédric Van Styvendael, pourtant fervent défenseur de la liberté d’expression, qualifie ces injures d’ « inacceptables et dangereuses ». « Je serai toujours vigilant à ce que toutes les expressions artistiques, dès lors qu’elles respectent la loi, puissent avoir droit de cité », a encore avancé l’édile.

Le président de la région a également pris la décision de supprimer les subventions versées au Centre culturel de Villeurbanne, une initiative saluée par le syndicat des commissaires de la police nationale (SCPN).

Les remous provoqués par la diffusion de cette vidéo ont mis en péril la programmation de cet évènement. « Nous allons nous pencher dès aujourd’hui sur les suites à donner à cette situation et notamment sur le format et les conditions d’organisation de cet événement », a conclu le maire de Villeurbanne pour BFM Lyon.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé