Vieille-Église: une fillette de 11 ans et sa grand-mère meurent percutées par un train de fret

9 février 2023 Mis à jour: 9 février 2023
FONT BFONT SText size

Le terrible accident s’est produit mercredi 8 février vers 12h30 au niveau du hameau du Pont d’Oye. Les secours étaient sur place pour déterminer l’origine de ce drame.

Mercredi 8 février, vers 12h30, un tragique accident de circulation s’est produit au passage à niveau du hameau du Pont d’Oye, à hauteur de Vieille-Église.

Pour des raisons encore inexpliquées, un train de fret, qui se dirigeait vers Dunkerque, a percuté une voiture où se trouvaient à bord une dame de 72 ans et une fillette de 11 ans. Elles sont mortes sur le coup.

Les victimes se dirigeaient vers Oye-Plage. Selon Nord Littoral, la conductrice aurait heurté la barrière de la voie ferrée, baissée. Le choc était inévitable.

D’après les premiers éléments de l’enquête, les barrières étaient bien baissées au moment du drame. Des riverains affirment ne pas avoir entendu le train de fret klaxonner, accentuant l’hypothèse de l’accident.

La famille pris en charge par les secours

Le père de 51 ans et le frère de la fillette, âgé de 19 ans, étaient dans un autre véhicule, juste derrière la voiture de la grand-mère, précise Nord Littoral.

Témoins de la scène, sous le choc, ils ont été pris en charge par les secours, tout comme la mère de la jeune fille, arrivée ensuite sur les lieux, en larmes. Les trois ont été conduits à l’hôpital de Calais.

Les deux conducteurs du train de fret ont été relevés de leurs fonctions, et suivis psychologiquement comme le prévoit la procédure de la SNCF.

La cellule d’identification criminelle de la gendarmerie d’Arras et la brigade de recherche de Saint-Omer étaient sur place pour déterminer les circonstances exactes de l’accident.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé