« Merci à toi, à la vie »: le jeune SDF « Pierrot de la Lune » et Bianca sa chienne ont retrouvé un toit et une famille

14 décembre 2020 Mis à jour: 14 décembre 2020
FONT BFONT SText size

Tout est bien qui finit bien. Paru jeudi 10 décembre dans Midi libre, l’article sur Pierre-Alain, surnommé Pierrot de la Lune, alors SDF, et sa chienne Bianca, a donné ses fruits. Le jeune sans-abri a trouvé un toit à Montpellier, après une avalanche d’appels de solidarité.

Pierre-Alain, du surnom Pierrot de la Lune, un jeune de 24 ans, s’est retrouvé ce mois de décembre dans la rue à Montpellier. Mis à la porte du foyer où il habitait à cause de sa chienne parce que celle-ci aboyait lorsqu’il n’était pas là, Pierrot se retrouve à la rue, avec le froid et la galère du quotidien. Désespéré, il a essayé de se trouver un toit à un prix raisonnable, afin de sortir de la rue. L’équipe de Midi libre qui l’a rencontré a fait un article sur lui. « Je cherche une colocation ou un appart à, max, 400 € par mois », a expliqué le jeune homme qui a mené une vie difficile depuis son enfance, dans le journal. « J’ai bossé sept ans. J’ai droit encore à 300 jours de chômage » a-t-il précisé.

Et comme par magie, des gens au grand cœur se sont manifestés, proposant leur aide ou un message de soutien.

À midi, « Pierrot de la Lune était donc dans son nouveau chez-lui, avenue de la Liberté… », a annoncé ce samedi Midi libre la bonne nouvelle. Valérie, cheffe d’entreprise d’une PME du bâtiment dans la Métropole, l’a contacté le jour même de la publication de l’article.

« J’ai lu l’article le matin, son histoire m’a touchée, je ne me suis pas posé beaucoup de questions, je l’ai contacté », explique-t-elle. « Pourquoi ? Je ne sais pas vraiment. Peut-être parce que c’est la période des fêtes. J’ai un appartement que j’avais fait refaire en août, meublé, et libre. J’ai la chance de gagner ma vie, mais je n’ai le temps de rien… »  Pierrot sera hébergé à titre gracieux jusqu’à la fin de l’année. À partir de janvier 2021, le jeune homme qui a travaillé dans plusieurs domaines et touche le chômage pourra lui verser 400 € par mois, électricité comprise.

Mais ceci n’est pas l’unique bonne nouvelle que le journal a pu annoncer. Pierrot fêtera Noël, son premier « vrai Noël » depuis le décès de son père alors qu’il avait 11 ans. « Ma mère n’a pas su s’occuper de moi. J’ai été placé en foyer », a-t-il témoigné. Les contacts avec la famille de son père ont été coupés depuis.

Mais à la suite de la parution de l’article ce jeudi 10 décembre, sa tante Collette a pu retrouver après des années le fils de son frère. Il fêteront Noël et les retrouvailles dans la petite maison avec le jardin et la balançoire que Pierrot n’a pas oubliées depuis son enfance.

Et si Pierre-Alain s’appelle Pierrot de la Lune, c’est parce que c’est un rêveur. Il espère monter son commerce associatif et aider les animaux. Elle est pas belle la vie ?

ÉLECTIONS AMÉRICAINES – Trump interviendra dans le procès du Texas

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé