Une vidéo virale d’une femme torturant cruellement un chiot fait réagir fortement les internautes

Par Li Yen
4 novembre 2019 Mis à jour: 4 novembre 2019
FONT BFONT SText size

AVERTISSEMENT : CET ARTICLE CONTIENT DES IMAGES DE VIOLENCE EXPLICITE.

Dans l’un des cas de cruauté envers les animaux les plus macabres jamais rencontrés, une femme impitoyable est filmée en train de brûler l’œil d’un chiot noir et blanc avec une cigarette. Cet acte horrible a poussé la Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux de Singapour à lancer une véritable chasse à cette femme.

Les scènes de l’horrible vidéo, diffusée dans des discussions de groupe de WhatsApp en Malaisie, à Singapour et peut-être dans d’autres pays voisins, sont suffisantes pour briser le cœur de n’importe qui.

Dans la vidéo, le petit chiot essaie apparemment de crier après que sa gueule a été scotchée avec du ruban adhésif. Une femme asiatique tient une cigarette allumée d’une main tout en tenant fermement le chiot par le cou avec l’autre.

Insensiblement, la femme brûle plusieurs fois l’œil du chiot avec la cigarette allumée. Elle écrase ensuite littéralement la cigarette sur l’œil du pauvre chiot sans défense et, à un moment donné, elle casse les pattes du chiot.

Incapable d’aboyer, le jeune animal impuissant ne peut rien faire pour arrêter cet acte de torture.

La Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux (SPCA) de Singapour a été alertée de l’existence de la vidéo en août. Pour traduire la femme en justice, l’organisation de protection des animaux a fait appel à Facebook afin de la débusquer.

« Une vidéo a circulé sur WhatsApp, mettant en scène une femme (dans la capture d’écran) qui maltraite horriblement un chiot en lui brûlant les yeux et en lui cassant les membres alors qu’il a la gueule totalement enserrée avec du ruban adhésif  », a écrit SPCA Singapore.

©Facebook | SPCA Singapore

« Il y a des indices sur le fait que l’incident n’a peut-être pas eu lieu à Singapour, mais nous explorons toutes les possibilités et recherchons avec insistance des informations crédibles afin d’obtenir justice pour ce chiot. »

« Restons unis contre la cruauté envers les animaux, où qu’elle se produise. »

Pour empêcher certains réseaux de faire des profits sur les films de torture animale, la SPCA de Singapour a exhorté les médias à cesser de les utiliser : « Ne faites pas circuler la vidéo.  »

Comme on pouvait s’y attendre, la vidéo choquante est devenue virale, mettant en colère de nombreux amoureux des animaux. Carly Day, qui œuvre depuis toujours pour la cause animale, a lancé une pétition demandant que justice soit rendue pour les mauvais traitements infligés au chiot.

« L’innocent chiot noir et blanc a la gueule scotchée, complètement impuissant face à la torture atroce – probablement infligée juste pour que des cinéastes obsédés et vénaux puissent en tirer profit », écrit Mme Day.

« La SPCA exhorte les gens à éviter de partager la vidéo, déclarant qu’il y a des organisations qui font des profits avec les films sur la torture animale. Pendant que les autorités doivent enquêter pour trouver les responsables, nous devons éviter d’accorder à ces personnes malades l’attention qu’elles cherchent à obtenir. »

Cependant, Mme Day a ajouté : « Cet incident choquant ne peut être ignoré, sinon d’autres animaux seront torturés ou tués. » Elle a écrit : « Signez cette pétition exhortant WhatsApp à mener une enquête approfondie pour trouver l’origine de ce crime, et à travailler avec les forces de l’ordre locales pour rendre justice à ce chiot innocent. »

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé