Vidéo : une maman sans bras peut cuisiner, habiller son bébé et peindre avec ses pieds

Par SWNS
8 novembre 2021 Mis à jour: 8 novembre 2021
FONT BFONT SText size

Faites la connaissance de cette femme belge née sans bras qui peut cuisiner, habiller son bébé et peindre avec ses pieds.

Sarah Talbi, âgée de 38 ans, de Bruxelles, en Belgique, est née sans membres supérieurs. Elle a appris à manger, à s’habiller et à se brosser les cheveux avec ses pieds. En vieillissant, elle a acquis d’autres compétences, comme couper des légumes et se maquiller, le tout avec ses orteils.

Sarah est maintenant la mère au foyer de Lilia, sa petite fille de 2 ans pour qui elle cuisine, elle l’habille et joue avec elle. La petite fille considère que sa mère n’est pas différente des autres et s’accroche à la manche de Sarah lorsqu’elles traversent la rue.

« Je peux tout faire avec mes pieds, tant que je n’ai pas de chaussures », a dit Sarah. « Je me maquille, je m’habille, je cuisine, je me douche, [et] je m’occupe de Lilia. Je peux faire tout ce que je veux. »

(SWNS)

Sarah a dit qu’elle ne se voyait pas différente des autres lorsqu’elle était enfant, ajoutant que c’est comme la façon dont un « bébé prend tout avec ses mains et fait du désordre. »

« Je faisais la même chose avec mes pieds, donc mon cerveau était connecté à mes pieds », a-t-elle dit. « Je pouvais faire tout ce qu’un bambin du même âge pouvait faire avec ses mains tandis que moi je le faisais avec mes pieds. En grandissant, j’ai pu manger, mais j’avais du mal à écrire. Ces choses sont venues plus tard, je les ai apprises parce que c’était l’âge de l’apprentissage.

« D’autres enfants m’ont demandé pourquoi je n’avais pas de bras mais, pour moi, c’était tout à fait normal. Je pensais qu’il y avait beaucoup d’autres personnes sans bras et que j’étais juste une de ces personnes. »

Sarah a ensuite étudié la traduction anglaise et espagnole à Bruxelles, sans soutien supplémentaire.

« J’ai pu le faire comme tout le monde », a-t-elle ajouté. « Quand j’ai fait Erasmus [un programme d’échange d’étudiants géré par l’Union européenne], j’ai dû déménager, mais j’ai emménagé avec des amis et nous avions un appartement ensemble. J’ai vécu une expérience comme n’importe qui l’aurait fait et je l’ai fait sans problème. »

(SWNS)
(SWNS)

En septembre 2018, Sarah a donné naissance à Lilia.

« C’est un énorme exploit de devenir une maman », a-t-elle confié. « C’est ma plus belle réussite. »

« Je pense que c’est difficile pour toute femme de devenir maman parce que c’est un si grand changement. En ayant un handicap, vous devez faire face à deux choses. Mais mon handicap a dû s’adapter à la naissance d’un bébé. »

« Maintenant, j’ai deux ans d’expérience et je peux tout faire avec ma fille. »

« Elle me tient par la manche quand nous marchons dans la rue. C’est incroyable, elle la tient comme une main. C’est drôle parce que parfois elle veut s’enfuir et toucher quelque chose dans la rue et elle demande et tire sur ma manche. »

« Elle ne sait pas encore que je ne peux pas la retenir, c’est mignon. »

Crédit vidéo : Newsflare

Sarah a même découvert qu’elle pouvait peindre avec ses pieds et elle a hâte d’organiser d’autres expositions pour présenter son travail. Elle présente également son travail sur sa chaîne de médias sociaux.

« Je le fais avec mes pieds comme tout le reste », a-t-elle raconté. « Ma principale inspiration est la nature, j’adore peindre des paysages. J’aime la nature et les voyages, cela me manque vraiment. »

Sarah dit qu’elle n’a pas rencontré d’autres femmes qui ont le même handicap qu’elle.

« Je me suis entièrement adaptée et je peux faire tout ce que je veux. Je ne laisse pas cela me freiner. »


Rejoignez-nous sur Télégram pour des informations libres et non censurées :
👉 t.me/Epochtimesfrance

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé