[Vidéo] Rencontrez Romain, le contrôleur qui fait rire les passagers à bord des trains Ouigo

6 mai 2022 Mis à jour: 6 mai 2022
FONT BFONT SText size

Les annonces dans les moyens de transport sont souvent monotones, mais pas avec Romain, contrôleur de train Ouigo qui arrive à trouver autant de blagues qu’il faut pour détendre l’atmosphère et faire rire les passagers.

Brut a suivi Romain dans son travail afin d’en faire profiter un plus grand nombre de personnes, et cela fonctionne : la vidéo fait le buzz sur les réseaux sociaux. Il faut dire qu’il ne s’agit pas d’un contrôleur comme les autres. Celui‑ci prouve bien qu’au‑delà de la destination, c’est le trajet qui compte.

« Mesdames, Messieurs, pour les passagers qui avaient prévu de descendre à Miami, Honolulu, Hawaï, Bora‑Bora, Bobo‑Dioulasso et Ouagadougou, je vous annonce que ces arrêts ne sont desservis que dans mes rêves », raconte Romain au micro, après avoir rappelé que « l’expression à garder tout au long de ce voyage, c’est ‘Hakuna matata!’ »

L’humour, la meilleure arme contre les insultes

Au lieu de faire des annonces classiques sur un ton monotone que peu de passagers écoutent, ce contrôleur a choisi l’humour pour faire passer les messages d’usage dans son métier. Par exemple : «Je vous informe qu’à bord de ce train Ouigo, vous n’avez pas de restauration ni de bar. Nous essayons au maximum de vous faire faire un voyage de régime. »

Il faut dire que le métier de contrôleur n’est pas facile au quotidien puisque ces derniers sont régulièrement insultés et doivent faire face à toutes sortes de passagers qui n’apprécient pas toujours d’être contrôlés, d’apprendre qu’il y a un retard ou une grève. Alors Romain a trouvé la meilleure arme pour détendre l’atmosphère et se faire des alliés parmi les passagers : l’humour.

Remerciements et applaudissements

« Messieurs‑dames bonjour », dit le contrôleur en rentrant dans une voiture. « Ouaaah ! Messieurs‑dames, bonjour ? », répète‑t‑il un peu plus fort, de manière à obtenir une réponse des voyageurs qui finissent par lui dire bonjour à leur tour. « Voilà, ça va mieux déjà ! », remarque celui qui estime avoir bien fait son travail lorsque les passagers le remercient à l’arrivée, ce qui arrive fréquemment.

Ce contrôleur humoriste est apprécié du public ferroviaire. Certains n’hésitent pas à tweeter, par exemple : « Quel crack le conducteur du 7221 ! » en pensant que celui qui fait les annonces est le conducteur. Il arrive même que des voyageurs l’applaudissent quand il rentre dans une voiture.

***
Chers lecteurs,
Abonnez‑vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé