[Vidéo] Une femelle éléphanteau rescapée refuse d’aller dormir et proteste de façon adorable contre l’heure du coucher

6 août 2022 Mis à jour: 6 août 2022
FONT BFONT SText size

Une femelle éléphanteau de quelques jours seulement, trouvée orpheline au Kenya, est devenue un animal haut en couleur dans son refuge après avoir été sauvée.

Une vidéo amusante des pitreries de l’éléphanteau est devenue virale lorsqu’elle a refusé, un soir, d’aller se coucher. Elle a été filmée en train d’essayer de sortir de son écurie pour jouer un peu plus.

Sheldrick Wildlife Trust, basé à Nairobi, a raconté à Epoch Times que l’éléphanteau, s’appelant Kinyei, a un « caractère très déterminé et aime vivre sa vie à sa façon ».

En novembre 2021, trois ans après le sauvetage de Kinyei, le trust a filmé une vidéo de l’éléphanteau après qu’elle a bu ses bouteilles de lait du soir et l’a partagée sur Facebook. « Kinyei n’est tout simplement pas prête à aller dormir ! » ont-ils écrit.

(Avec l’aimable autorisation du Sheldrick Wildlife Trust)

« Ses meilleures amies sont déjà couchées à côté et le calme s’installe dans la pouponnière… mais cette fille qui aime s’amuser a vu une occasion propice pour protester contre l’heure du coucher et elle en a profité ! »

La séquence amusante montre Kinyei debout sur ses pattes arrière, ses pattes avant pendantes à l’extérieur de la porte entrouverte de l’écurie. Elle balance sa trompe et grogne, ne montrant aucun signe de vouloir s’installer pour la nuit. Les internautes ont rempli la section de commentaires, saluant la jeune femelle comme « intelligente », « effrontée » et « mignonne ».

Regardez les escapades nocturnes de Kinyei :

(Avec l’aimable autorisation du Sheldrick Wildlife Trust)

Le trust a affirmé que Kinyei est aussi têtu et que ce trait de caractère a joué en sa faveur. « Dans son enfance, cette obstination s’est manifestée par une volonté intense de survivre face à une pneumonie », ont-ils expliqué.

Mais Kinyei se réserve le droit de changer d’avis. En mars 2022, la femelle éléphant, désormais âgée de 5 ans, a de nouveau été filmée dans son écurie, mais cette fois-ci, elle avait hâte d’aller se coucher.

« Avant, Kinyei ne voulait jamais aller dormir, trop intéressée par ce qui se passait autour de la porte de son écurie », écrit le trust. « Aujourd’hui, après une journée passée à gambader dans la forêt, à courir et à se rouler avec Roho, elle se met au lit avec une facilité déconcertante, avant même que le crépuscule ne tombe. »

L’heure du coucher de Kinyei maintenant :

(Avec l’aimable autorisation du Sheldrick Wildlife Trust)

Un représentant du trust a dit à Epoch Times que Kinyei avait une « relation ludique et amusante » avec Roho, un autre éléphanteau orphelin. Les éléphants sont des animaux sociaux et les jeunes acquièrent des compétences sociales par le jeu.

Les éléphanteaux de la pouponnière de Nairobi disposent de stalles individuelles pour se réchauffer et se protéger des prédateurs et bénéficient des soins d’un gardien toute la nuit, y compris au moment des repas.

Le 4 juillet 2018, un groupe de safari a trouvé l’orpheline Kinyei, âgée de quelques jours seulement, dans le Maasai Mara’s Ol Kinyei Conservancy. Elle se promenait seule, dangereusement proche d’une troupe de lions, a détaillé le trust sur son site. internet.

(Avec l’aimable autorisation du Sheldrick Wildlife Trust)
(Avec l’aimable autorisation du Sheldrick Wildlife Trust)

Alors que Kinyei se faufilait entre les buissons, le groupe savait qu’elle serait une proie facile. Ils ont appelé à l’aide le Porini Cheetah Camp, qui s’est rendu sur place et a trouvé une femelle éléphant allaitante morte à proximité. Ils ont observé que Kinyei suivait trois éléphants mâles adultes, mais ils savaient qu’elle ne recevrait pas le lait dont elle avait besoin pour survivre.

Grâce à la collaboration de groupes locaux de protection de la nature, dirigés par Marc Goss du Mara Elephant Project, Kinyei a été transportée par hélicoptère au siège du Sheldrick Wildlife Trust à Kaluku, dans le Tsavo, pour y être soignée.

Kinyei a lutté contre une santé défaillante au cours de ses premiers mois au refuge. Mais lorsque le temps s’est réchauffé, elle a surmonté ses difficultés en compagnie de ses compagnons éléphants orphelins. En 2020, elle a été transférée à la pouponnière de Nairobi pour rejoindre le projet de longue date de la Fondation en faveur des orphelins, où elle a rapidement développé un appétit pour la végétation locale luxuriante.

(Avec l’aimable autorisation du Sheldrick Wildlife Trust)

Outre son « ventre et ses joues bien rondes », les employés du trust affirment que le trait le plus distinctif de Kinyei est ses oreilles repliées. « Ceci est le résultat de dommages causés par le soleil », ont-ils expliqué à Epoch Times. « C’est le seul signe indélébile de l’enfance tumultueuse de cette éléphante orpheline avant son sauvetage. »

Aujourd’hui heureuse et en bonne santé dans l’environnement sûr et spacieux du sanctuaire, Kinyei apprend à connaître le monde sauvage et ses congénères. Parfois, elle a de grandes surprises.

« Lorsqu’elle a rencontré une girafe dans la forêt, elle a eu tellement peur qu’elle a filé à toute allure », explique le trust. « Cela nous rappelle que ces grands bébés ne sont que des bambins et qu’ils ont encore beaucoup à apprendre avant d’être prêts, et assez âgés, pour se retrouver de nouveau dans la nature. »

***

Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé