Une véritable révolution des origines de la vie

13 juillet 2010 Mis à jour: 20 janvier 2017
FONT BFONT SText size

Jusqu’à récemment nous croyions que les origines de la vie remontaient à 670 millions d’années. La découverte d’une équipe de chercheurs du CNRS en juin 2010 a remis en cause ce pilier de la science du vivant. En effet, des organismes multicellulaires vieux de plus de 2 milliards d’années ont été découverts sur un site de recherche d’uranium au Gabon. Depuis, le monde scientifique n’a pas d’explication devant cette découverte qui remet en cause toute la théorie des origines de la vie. La nouvelle à l’époque a fait l’effet d’une bombe dans les milieux scientifiques. Le très renommé et très exigeant magazine scientifique Nature en faisait sa Une le 1er juillet 2010.

En investiguant pour trouver des gisements d’uranium au Gabon en 2008, une équipe de géologues français a découvert des fossiles multicellulaires dans des couches sédimentaires datant de 2,1 milliards d’années. Depuis cinquante ans, les chercheurs français parcourent cette région gabonaise déjà célèbre  pour le site nucléaire de Oklo se situant à 30 km de l’endroit où les fossiles ont été mis à jour.

En effet, en 1972, une équipe de géologues français avait découvert la présence d’un réacteur nucléaire à grande échelle datant de près de 2 milliards d’années et qui aurait fonctionné pendant 400 000 ans selon le Commissariat à l’Énergie Atomique (CEA). Un document du CEA apportait alors cette conclusion qu’« il y a un milliard sept cents millions d’années, une partie de ce qui est maintenant la carrière d’uranium d’Oklo en République Gabonaise était spontanément le siège des mêmes réactions nucléaires en chaîne, auto-entretenues qui, de nos jours, sont produites dans les piles atomiques construites de main d’homme. »

Suite à cette découverte d’organismes complexes datant de 2 milliards d’années, Alain Meunier, Professeur à l’Université de Poitiers, et cosignataire de l’article de Nature a précisé que cette découverte remettait en cause toute l’histoire de l’émergence de la vie telle que les enseignements des écoles la présentaient. Cette découverte est nécessairement « majeure » selon Philippe Janvier, paléontologue du Muséum national d’histoire naturelle, pour qui la réécriture de l’histoire de la vie devient « radicale ».

D’après Nature pour pouvoir se développer il y a 2,1 milliards d’années et se différencier à ce niveau de complexité, ces formes de vie auraient bénéficié d’une augmentation de la concentration en oxygène dans l’atmosphère entre 2,45 et 2 milliards d’années, taux qui aurait brusquement chuté, il y a 1,9 milliards d’années.

Jusqu’à présent, on supposait que la vie multicellulaire organisée était apparue il y a environ 670 millions d’années. Cette nouvelle découverte recule donc le curseur de l’origine de la vie de 1,5 milliards d’années et bouleverse ainsi la chronologie de l’apparition de la vie sur Terre.

Sources:

Communiqué de presse du CNRS

Découverte de l’existence d’une vie complexe et pluricellulaire datant de plus de deux milliards d’années

http://www2.cnrs.fr/presse/communique/1928.htm

La vie est compliquée depuis 2 milliard d’années !

http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2010/06/la-vie-est-compliqu%C3%A9e-depuis-2-milliard-dann%C3%A9es-.html

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé