Var : 11 ans après avoir été enlevée par sa mère, la petite Camille a été retrouvée en Suisse

15 mars 2022 Mis à jour: 15 mars 2022
FONT BFONT SText size

Elle a disparu durant 11 années après que sa mère l’a kidnappée. Camille Chauvet, désormais âgée de 16 ans, a enfin été retrouvée en Suisse. Un simple contrôle routier a permis d’appréhender la mère de famille.  

C’est en Suisse que Priscilla Majani, la mère de Camille Chauvet, a été retrouvée. Cette femme avait enlevé sa fille à Carqueiranne (Var), alors que la petite n’avait que 5 ans, rapporte Var-Matin. Depuis lors, mère et fille étaient activement recherchées, des avis de recherche ayant été lancés à travers tout l’Hexagone.

La mère, condamnée à trois reprises, à six ans de prison

Cette ancienne ingénieure militaire, aujourd’hui âgée de 47 ans, ne voulait pas partager la garde de Camille avec son ex-compagnon Alain Chauvet. En janvier 2011, alors que le couple était séparé, la mère avait cessé de respecter la garde alternée. Deux mois plus tard, convoquée devant le tribunal de Toulon, Priscilla Majani avait pris la fuite avec l’enfant.

Le 1er mars 2022, dans le canton de Vaud (Suisse), la mère de Camille a fait l’objet d’un banal contrôle routier par les autorités helvètes. C’est ainsi qu’elle a pu être appréhendée, après 11 ans d’absence. Elle a été placée en détention provisoire à la prison de La Tuilière, sur les bords du lac Léman, en exécution d’une fiche de recherche diffusée par Interpol, précise Var-Matin. Une procédure d’extradition doit être engagée afin que Priscilla Majani revienne en France.

La petite Camille, enlevée il y a 11 ans dans le Var, a été retrouvée en Suisse avec sa mère https://t.co/ZVZNGpPEd0 pic.twitter.com/XDAZ6T4rfG

— Var-matin (@Var_Matin) March 14, 2022

Après avoir été jugée par le tribunal judiciaire de Toulon, celui-ci avait, à trois reprises, condamné Priscilla Majani à six ans de prison pour « non-représentation de mineure », « dénonciation calomnieuse » et « soustraction d’enfant ». Si la fugitive est remise aux autorités françaises, elle pourra s’opposer à ces décisions de justice puisque celles-ci ont été prononcées en son absence, souligne encore Var-Matin.

Le père « envisage de déposer plainte en Suisse » 

Quant à sa fille Camille, aujourd’hui âgée de 16 ans, elle a été placée sous la responsabilité d’un organisme du canton de Vaud, chargé de la protection de l’enfance. Une audience est prévue ce vendredi afin de déterminer si cette décision doit être prolongée ou non.

Le père de Camille, Alain Chauvet, a confié à Nice-Matin qu’après une attente de onze années, cette nouvelle lui a fait un électrochoc. « J’ai très peur. C’est la grande inconnue. J’ai très peur de ce que je vais découvrir. J’ai peur d’être confronté à un refus catégorique de la part de Camille par rapport à ce qu’on a dû lui mettre dans la tête durant toutes ces années. Je sais très bien que ça va être une difficulté extrême », a-t-il expliqué à nos confrères. Il estime en outre que la justice française n’a pas été à la hauteur pour protéger Camille. Selon lui, le comportement suspect de son ex-femme aurait pourtant dû les alerter.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé