Val d’Oise: un imam poursuivi pour « apologie du terrorisme »

3 octobre 2020 Mis à jour: 4 octobre 2020
FONT BFONT SText size

Le parquet de Pontoise a engagé samedi des poursuites pour « apologie du terrorisme par voie de vidéos » contre un imam pakistanais de Villiers-le-Bel (Val-d’Oise) à l’issue de deux jours de garde à vue, a-t-il indiqué à l’AFP.

Cet imam, né en 1987 et officiant dans une mosquée du quartier des Carreaux depuis 2016, avait été arrêté jeudi et placé en garde à vue, a précisé une source policière, confirmant une information de M6.

Il avait été interpellé dans le cadre d’une enquête ouverte pour « apologie du terrorisme avec l’utilisation d’un réseau de télécommunications », a indiqué le parquet de Pontoise, sans donner plus de précisions sur les faits reprochés à l’imam.

L’imam partageait ses vidéos sur le réseau social TikTok, selon une source proche de l’enquête, qui n’a pas précisé le contenu des vidéos.

À l’issue de sa garde à vue, cet imam a été déféré samedi au parquet de Pontoise en « vue d’une procédure de comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC) », un mécanisme de plaider-coupable offrant une alternative à un procès.

Contacté par l’AFP, le maire (DVG) de Villiers-le-Bel, Jean-Louis Marsac, n’avait pas connaissance de ces faits.

FOCUS SUR LA CHINE – 2 explosions en 1 semaine

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé