Val-de-Marne : des policiers tombent dans un nouveau guet-apens, ciblés par de tirs de mortiers d’artifice

12 janvier 2022 Mis à jour: 12 janvier 2022
FONT BFONT SText size

Samedi 8 janvier, à Champigny-sur-Marne dans le Val-de-Marne, des policiers sont tombés dans un guet-apens et ont été visés par plusieurs dizaines de tirs de mortiers d’artifice, après qu’un bus de la RATP a été bloqué par des poubelles.

L’incident a eu lieu vers 23h15 ce samedi, alors que trois policiers en patrouille passaient par l’avenue de Coeuilly à Champigny. Sur place, ils ont constaté qu’un bus de la RATP était bloqué par des conteneurs poubelles qui se trouvaient au milieu de route, empêchant également le passage des véhicules, a rapporté Le Parisien.

« Les policiers ont d’abord pensé que c’est à cause du vent que ces poubelles se sont retrouvées à cet endroit », a indiqué une source policière. Les 3 fonctionnaires, en voiture, se sont alors approchés pour libérer la route mais ont rapidement compris qu’il s’agissait d’un piège. En effet, à peine arrivés à hauteur du bus, les policiers ont vu arriver de nombreux tirs de mortiers d’artifice en direction de leur véhicule.

Voyant qu’une vingtaine d’individus attendaient leur arrivée, les policiers ont immédiatement demandé du renfort. En attendant, ils sont sortis de leur voiture pour protéger le bus et les personnes à l’intérieur, mais aussi éviter des dégradations ou agressions. Ces derniers ont utilisé leur lanceur de balle de défense (LBD) et des grenades lacrymogènes pour faire reculer les agresseurs, qui incendiaient les conteneurs.

« Les auteurs se trouvaient à trois endroits différents autour de l’avenue et avaient préparé un stock de mortiers, la notion de guet-apens ne fait pas de doute », a indiqué la source policière. Au terme de l’altercation, les renfort ont permis d’interpeller 5 individus, qui ont tous été placés en garde à vue, a rapporté Actu17.

Par chance, aucun blessé n’a été déploré, que ce soit du côté des forces de l’ordre ou des passagers dans le bus. Depuis, une enquête a été ouverte. Les trois policiers agressés ont également déposé plainte.

 


Rejoignez Epoch Times sur Telegram
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé