Les vaccins chinois : un taux d’infection bien plus élevé parmi les vaccinés contre le Covid-19

24 janvier 2022 Mis à jour: 25 janvier 2022
FONT BFONT SText size

Les données du régime chinois concernant les régions touchées par le Covid-19 en Chine montrent que les vaccins chinois ne préviennent pas les infections par les variants Omicron, Delta et autres : plus de 90 % des patients infectés ont été vaccinés.

Selon les données divulguées par le gouvernement municipal de Tianjin lors d’une conférence de presse le 12 janvier 2022, une enquête épidémiologique sur 107 cas locaux du Covid-19 a montré que 103 cas concernaient les personnes entièrement vaccinées, soit 96 % du total des cas.

D’après le plus récent septième recensement national, en novembre 2020, la population de Tianjin était de 13,866 millions d’habitants. En décembre 2021, environ 11,597 millions de personnes y avaient été entièrement vaccinées – ce qui donne un taux de vaccination complète à Tianjin d’environ 84 %, bien inférieur au taux de vaccination parmi les personnes infectées.

Les données publiées par la ville de Yuzhou, dans la province du Henan, présentent la même image. Selon les données annoncées par les autorités locales, le taux de vaccination des personnes infectées à Yuzhou est de 92 %.

Comme le rapporte le média d’État China News Service, 64,61 millions de personnes ont été entièrement vaccinées dans le Henan. En novembre 2020, selon le septième recensement national, la population du Henan était de 99,366 millions d’habitants. Ainsi, le taux de vaccination global dans la province du Henan est d’environ 65 %, tandis que le taux de vaccination parmi les personnes infectées y est supérieur de près de 27 points de pourcentage.

Le régime communiste chinois n’administre à son peuple que des vaccins produits localement, dont deux doses de vaccins inactivés provenant d’entreprises chinoises telles que Sinopharm ou Sinovac ou une dose de vaccin à vecteur adénovirus (Ad5-nCoV) provenant de Tianjin CanSinoBio.

Cette année, dans le cadre du nouveau cycle d’épidémie du Covid-19 en Chine, le variant Omicron a été détecté dans la ville de Tianjin, tandis que les cas confirmés dans la ville de Yuzhou étaient ceux du variant Delta.

Prenant en considération la percée des cas des variants Omicron, Delta et autres ainsi que le fait que le taux de vaccination parmi les personnes infectées à Tianjin et à Yuzhou dépasse de loin celui de vaccination globale dans les mêmes régions, Li Longteng, ancien vice-directeur du département de la santé de Taïwan, a commenté à Epoch Times : « Cela montre que le vaccin contre le Covid-19 fabriqué en Chine n’est pas efficace. Tout au plus, il produira un peu d’anticorps… »

Les deux principaux vaccins chinois contre le Covid-19, Sinovac et Sinopharm, ont été approuvés en urgence par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et sont largement utilisés dans les pays à bas revenus.


Rejoignez-nous sur Telegram pour des informations libres et non censurées :
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé