Vaccination : Israël autorise la 4e dose pour les plus de 60 ans et les soignants, annonce le Premier ministre

22 décembre 2021 Mis à jour: 22 décembre 2021
FONT BFONT SText size

Le Premier ministre Naftali Bennett a annoncé mardi que tous les Israéliens de plus de 60 ans et le personnel médical auraient droit à une quatrième dose de vaccin contre le Covid-19 – maladie causée par le virus du PCC (Parti communiste chinois) –, après consultation d’un groupe d’experts.

« J’ai donné l’ordre de se préparer immédiatement pour le quatrième vaccin », a écrit M. Bennett sur Twitter. « Le monde suivra nos pas ».

Naftali Bennett s’est exprimé après une réunion du conseil des ministres consacrée au variant Omicron.

Quatrième dose pour les immunodéprimés et les équipes médicales

Le bureau de M. Bennett a ajouté que le Premier ministre avait ordonné au ministère de la Santé et aux caisses d’assurance-maladie, qui gèrent les vaccinations, de préparer la campagne d’injection de la quatrième dose.

Les personnes immunodéprimées pourront également recevoir la quatrième dose, qui peut leur être administrée, comme aux personnes de plus de 60 ans et aux équipes médicales, au moins quatre mois après la troisième injection, a précisé le ministère de la Santé dans un communiqué.

Par ailleurs, le conseil a restreint la restauration dans les centres commerciaux et décrété que les enfants appartenant aux communautés ayant des taux élevés de morbidité et bas de vaccination devraient suivre leurs cours à la maison.

Les États-unis dans la liste rouge

Plus tôt dans la journée, Israël avait annoncé avoir ajouté les États-unis, le Canada et plusieurs autres pays à sa liste rouge d’une cinquantaine d’États vers lesquels il est interdit de voyager, pour tenter de contenir le variant Omicron.

Ces restrictions de déplacements à l’étranger, qui concernaient déjà la France, le Royaume-Uni et la plupart des pays africains, prendront effet mercredi et resteront en vigueur, comme pour les autres pays « rouges » jusqu’au 29 décembre au moins.

Les autres pays ajoutés mardi à la liste rouge sont l’Allemagne, la Belgique, l’Italie, la Hongrie, le Maroc, le Portugal, la Suisse et la Turquie.

Ces mesures concernent, dans le cas notamment des États-Unis, des centaines de milliers d’Israéliens ayant une double nationalité.

Les citoyens et résidents israéliens se trouvant dans un pays nouvellement inscrit sur la liste rouge devront se confiner pendant une semaine à leur retour.

 


Rejoignez Epoch Times sur Telegram
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé