Une veuve et un veuf tombent amoureux après la perte tragique de leur conjoint et deviennent une famille recomposée de 8 personnes

20 septembre 2022 Mis à jour: 20 septembre 2022
FONT BFONT SText size

Un veuf et une veuve du Wisconsin se sont rencontrés après avoir tous deux perdu leur conjoint dans des circonstances soudaines et tragiques, ce qui leur a donné une seconde chance d’être heureux pour la vie.

Steve Ullmer, âgé de 42 ans, et sa seconde épouse, Erin, âgée de 40 ans, sont maintenant mariés depuis quatre ans. Ensemble, ils ont six enfants : quatre du premier mariage de Steve et deux de celui d’Erin. Leur famille recomposée est un témoignage de leur cheminement dans la foi.

Steve et Erin Ullmer avec leurs enfants (Avec l’aimable autorisation de Steve Ullmer)

L’amour

Steve a rencontré sa première femme, Wendy, au lycée de Menasha, dans le Wisconsin, où il était en terminale et elle en première.

Il a raconté à Epoch Times : « Nous avions un cours ensemble (…) Nous avons commencé à sortir ensemble à la fin de mes études secondaires, mais seulement pendant quelques mois… Puis, je suis parti étudier à l’université du Wisconsin. Elle est restée pour terminer le lycée. »

Plus tard, Wendy est allée dans une école pour devenir infirmière.

Au cours des cinq années suivantes, le couple a réussi à entretenir leur relation à distance. Pendant cette période, Steve a été attiré par le mode de vie festif de l’université et s’est adonné à la drogue et à l’alcool.

« Ce n’était pas quelque chose qui plaisait à Wendy », a-t-il dit. « Cela a nui à mes relations et à mes études. J’ai été blessé physiquement à cause de l’alcool. J’ai dû subir une opération et, sans la grâce de Dieu, cela aurait pu être bien pire. »

Malgré tout cela, Wendy n’a jamais renoncé à son amour et est restée aux côtés de Steve.

« Je ne comprends pas à ce jour pourquoi elle est restée avec moi, mais elle l’a fait », a confié Steve. « Elle était une personne adorable et honnête. »

Mais Steve savait que quelque chose devait changer dans sa vie et il a commencé à chercher une voie. Il a commencé à lire la Bible et a trouvé la pure vérité entre les pages.

« J’avais 22 ans, dans ma dernière année d’université. J’avais une grosse gueule de bois et j’étais tout seul dans ma voiture au milieu de la nuit », se souvient Steve. « J’ai ressenti la présence de Dieu fortement, physiquement, d’une manière que je ne pouvais pas expliquer. Cela m’a changé. À partir de ce jour, j’ai remis ma vie entre les mains de Jésus. »

« J’ai arrêté de boire, de me droguer (…) J’ai demandé à Wendy de m’épouser deux semaines plus tard. »

Steve et Wendy se sont mariés en 2004. (Avec l’aimable autorisation d’Amy Fiedler Photography via Steve Ullmer)

Au cours de leurs 13 années de mariage, le couple a eu quatre fils : Liam, aujourd’hui âgé de 16 ans, Jack, 15 ans, Silas, 12 ans, et Judah, 8 ans. Steve a occupé divers emplois dans l’usine de cuivre où il est aujourd’hui directeur de production. Wendy a travaillé comme infirmière à temps partiel afin de pouvoir rester à la maison avec les enfants. Elle a utilisé ses compétences pour aider ses amis à rester en bonne santé. Lorsqu’elle et Steve ont décidé que leur famille était complète, ils ont commencé à écrire un livre ensemble.

C’est alors que la tragédie a frappé.

Perdre l’amour de sa vie

« Je me souviens du dernier rendez-vous que j’ai eu avec elle, où nous avons parlé de l’avenir », raconte Steve. « Cinq jours après ce dernier rendez-vous, elle était décédée. »

Le 16 mars 2017, Wendy a commencé à ressentir des palpitations au cœur. Elle n’était pas inquiète, car elle en avait déjà eu auparavant. Mais Steve l’a emmenée chez le médecin, et on lui a posé un moniteur cardiaque.

La famille de Steve et Wendy en 2014 (Avec l’aimable autorisation de Defining 78 Photography via Steve Ullmer)

C’était une nuit comme d’habitude et Steve s’est endormi une heure plus tôt que Wendy.

Cependant, une heure plus tard, Steve s’est réveillé pour entendre sa femme haleter à côté de lui.

« J’ai essayé de la réveiller et elle ne me répondait pas du tout », a-t-il dit. « J’ai commencé à la secouer et à crier son nom, mais elle ne répondait absolument pas (…) J’ai appelé le numéro d’urgence, je lui ai fait un massage cardiaque, les ambulanciers sont arrivés, le shérif est venu, ils sont tous venus chez moi et ont essayé de la ranimer, lui ont administré un choc au cœur (…) et ils n’ont pas pu la ranimer. »

À l’hôpital, les médecins parviennent à faire redémarrer le cœur de Wendy et la placent sous un respirateur, mais sa tension artérielle se détériore. Le chirurgien cardiaque déconseille une nouvelle réanimation, mais Steve insiste : il croit que Dieu peut encore guérir sa femme.

Toute la famille a prié pour un miracle, mais Wendy est décédée le lendemain.

Steve ne sait pas comment annoncer à ses enfants le décès de leur mère, qui n’avait que 36 ans. À l’époque, on n’était pas sûr de la cause du décès de Wendy. Ce n’est que quelques mois plus tard qu’il a appris que Wendy était morte de sarcoïdose, une collection anormale de cellules inflammatoires, dans plusieurs organes de son corps.

Personne ne savait que Wendy était malade. Heureusement, leurs enfants ont reçu des résultats négatifs pour la maladie, et Steve a pu compter sur le soutien de sa famille et de l’église pour faire face au deuil.

« Soudain, être un père célibataire, essayer d’élever quatre jeunes garçons, c’était tellement difficile, mais je suis reconnaissant que Dieu m’ait donné les enfants que j’ai, surtout pendant cette période, car ils m’ont toujours poussé à aller de l’avant », a-t-il dit.

Steve a traîné les matelas de ses garçons dans une seule chambre pour qu’ils puissent dormir tous ensemble et se poser des questions difficiles, comme « Où est maman maintenant ? » et « Comment Dieu a-t-il pu laisser cela arriver ? »

La famille de Jon et Erin en 2010 (Avec l’aimable autorisation d’Erin Stoffel Ullmer via Steve Ullmer)

Pendant cette période, il y a eu une vague de soutien de la part de la communauté, les gens préparaient des repas pour la famille, offraient des coupes de cheveux aux enfants et envoyaient des cartes et des messages indiquant qu’ils priaient pour lui et sa famille.

Fin juin 2017, Steve a reçu par Facebook un message d’Erin Stoffel, une femme bien connue dans sa ville natale du Wisconsin pour avoir subi elle-même une immense tragédie. Erin avait perdu son mari et sa fille aînée lors d’une fusillade en 2015.

Le message d’Erin à Steve était simple : « Bonjour Steve, tu ne me connais pas, mais je prie pour toi et tes garçons. Continue simplement à faire confiance à Jésus. »

Tout comme Steve, Erin avait rencontré son mari, Jon, au lycée. Ils avaient fréquenté ensemble le Bible College en Californie et se sont mariés jeunes. Leur première fille, Olivia, leur est née alors qu’Erin n’avait que 19 ans. Plus tard, un fils et une deuxième fille ont suivi : Ezra, qui a maintenant 15 ans, et Selah, 12 ans.

Jon et Erin se sont mariés en 2002. (Avec l’aimable autorisation d’Erin Stoffel Ullmer via Steve Ullmer)

Le 3 mai 2015, Erin et Jon ont profité d’une journée agréable et ont emmené leurs trois enfants faire une promenade sur le pont Trestle Trail de Menasha long de près de 500 mètres.

« À mi-chemin du pont, il y a un pavillon rouge avec quelques bancs », a dit Steve. « Les gens aiment pêcher, ou simplement s’asseoir, parce que vous êtes au milieu du lac sur ce pont. Ils ont vu qu’il y avait un homme affalé sur un banc, et un autre homme debout à côté de lui.

« Jon a voulu aller voir ce qui s’était passé (…) l’homme toujours debout a sorti une arme, a tiré sur Jon, sur Erin et sur Olivia. Ils sont tous tombés au sol. »

Erin avait été touchée à la jambe, mais a attrapé Selah, qui était à côté d’elle, et a commencé à courir. Elle a ensuite reçu deux autres balles à la main et à l’estomac. Elle a supplié son fils, Ezra, de courir puis elle s’est effondrée.

Le tireur avait tué l’homme affalé, nommé Adam, Jon et Olivia, et s’est tué d’une balle.

« Que Dieu te pardonne »

Erin a été transportée à l’hôpital et a dû subir une intervention chirurgicale immédiate pour arrêter l’hémorragie.

Quand elle s’est réveillée après l’opération, elle avait des tubes dans la bouche.

« Elle ne pouvait pas parler. La seule façon qu’elle avait de communiquer avec tout le monde était d’écrire sur un morceau de papier », a dit Steve. « Elle a demandé des nouvelles de Jon et Olivia. La famille a dû confirmer que les deux étaient morts.

« Une chose qui m’a frappé dans cette histoire est qu’Erin avait entendu les derniers mots de son mari au tireur. Il avait dit, ‘Que Dieu te pardonne’. Erin a écrit cela sur un morceau de papier (…) elle l’a partagé avec tout le monde. »

Jon avait 33 ans lorsqu’il est mort et Olivia avait 11 ans.

Lorsque Steve a reçu le message de réconfort d’Erin après avoir perdu Wendy, il a été ému par son altruisme. Il lui a posé beaucoup de questions sur la façon de faire face à une telle perte. Erin lui a envoyé des chansons et des versets de la Bible. Et finalement, ils se sont rapprochés.

Steve a dit : « Elle est l’une des personnes les plus uniques que j’aie jamais rencontrées. Elle est très, très chaleureuse, très extravertie, et a une foi très forte ; c’est l’une des choses qui m’a attiré vers elle. Elle m’a tendu la main à une époque où je traversais des moments très difficiles. Je lui suis très reconnaissant. »

Le couple s’est rencontré en personne pour la première fois en juillet 2017, lors du festival de musique chrétienne, Life Fest. Ils ont passé des heures à marcher et à parler, partageant les détails de leurs vies.

Au fur et à mesure que leur amitié se développait, Steve avait l’impression qu’Erin essayait simplement de l’aider, mais Erin lui a confié que Steve l’avait aussi aidée à guérir.

Ils ont découvert que leurs enfants pouvaient se soutenir mutuellement de la même manière. « Ils n’ont pas d’autres amis ou enfants de leur âge qui ont vécu une telle expérience. Tout à coup, maintenant ils ont les uns et les autres », a expliqué Steve.

Les enfants de Steve et Erin (Avec l’aimable autorisation de Rachel Kepshire Photography via Steve Ullmer)

Quand Erin s’est sentie prête, Steve l’a accompagnée jusqu’au pont du Trestle Trail pour faire la paix avec sa perte.

« C’était très difficile, mais nous avons senti que nous pouvions faire ce genre de choses ensemble », a-t-il dit. « Nous croyons tous les deux que c’est Dieu qui nous a réunis. »

Une famille heureuse et recomposée

Très vite, le couple a senti que « Dieu les appelait » à former une relation. Ils se sont tournés vers des amis pour demander des conseils sur les familles recomposées avant de se fiancer en avril 2018. Ils se sont mariés deux mois plus tard.

Steve et Erin se sont fiancés en avril 2018. (Avec l’aimable autorisation d’Amy Fiedler Photography via Steve Ullmer)

En décrivant le jour de leur mariage, Steve a dit : « C’était magnifique. Je me sens tellement reconnaissant d’avoir toutes ces familles autour de nous, qui nous soutiennent, et elles étaient toutes là. C’était une expérience vraiment unique. »

« Quand je me suis marié avec Wendy en 2004, c’était pour la vie. Je voyais cela comme un chrétien, et c’était la même chose pour elle, donc je n’aurais jamais pensé me remarier. Mais ce n’est pas l’histoire de Dieu (…) Il travaille pour le bien de ceux qui l’aiment. »

Steve et Erin se sont mariés en juin 2018. (Avec l’aimable autorisation de Defining 78 Photography via Steve Ullmer)

Ensemble, Steve et Erin veulent partager leurs histoires pour rendre gloire à Dieu, réconforter les personnes en deuil et encourager les autres à trouver l’espoir.

« Ma foi, cette paix, peut nous soutenir dans tout ce que la vie nous réserve », a dit Steve. « C’est difficile à comprendre avant que ça n’arrive, mais il n’y a pas de paix à trouver à ce niveau-là dans autre chose. »

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé