Une rare momie de 800 ans a été découverte au Pérou, le corps ligoté et les mains lui couvrant le visage

4 décembre 2021 Mis à jour: 4 décembre 2021
FONT BFONT SText size

Des archéologues péruviens ont découvert de façon surprenante une momie vieille d’environ 800 ans alors qu’ils effectuaient des travaux de terrain avec des étudiants issus de plusieurs universités.

À la mi-octobre de l’année dernière, les archéologues Pieter Van Dalen Luna et Yomira Huaman Santillan de I’Université nationale principale de San Marcos (UNMSM) ont entamé un projet de recherche archéologique dans le quartier de Lurigancho-Chosica à Lima, au Pérou.

Avec des étudiants de l’UNMSM, de Saint-Christophe de Huamanga et de Saint-Antoine d’Abad à Cusco, ils souhaitaient travailler « in situ sur les secrets de l’archéologie » dans 10 zones de fouilles du secteur Kroeber, a indiqué l’UNMSM sur Instagram.

Considéré comme un simple travail de terrain, l’équipe de 40 personnes était loin de se douter qu’elle trouverait une momie sur le site archéologique de Cajamarquilla, situé à l’Est de Lima, et encore moins avec des caractéristiques aussi particulières.

« L’ensemble de l’équipe était très heureuse car nous ne pensions pas que cela allait se produire », a déclaré Mme Huaman à CNN. « Nous ne nous attendions pas à faire une découverte aussi importante. »

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par UNMSM (@unmsm_)

La joie n’était pas exagérée, car cette momie si particulière possède plusieurs éléments qui la rendent unique. Elle a été découverte dans une chambre funéraire à une profondeur de 1,40 mètre, en position fœtale, les deux mains couvrant son visage et, plus extraordinaire encore, son corps entier attaché avec des cordes.

Cette découverte a été menée le 23 novembre, et ce sont Nohelia et Darely, membres de l’équipe, qui sont tombés sur la momie alors qu’ils étaient sur le point de conclure l’enquête, a expliqué Mme Huaman dans cette même publication universitaire.

En outre, la momie était entourée de présents, notamment des pots, des céramiques, des calebasses contenant des restes de plantes et des outils en pierre.

« Il s’agit de la momie d’un habitant de la haute région andine, enterré vers 800-1200 après JC. La datation au radiocarbone nous donnera une chronologie plus précise », a déclaré M. Van Dalen à Reuters.

« Elle semble appartenir à la culture Chaclla, une culture qui s’est développée sur les hauts plateaux de Lima, dans la province de Huariochiri, à la fin de la période intermédiaire », a-t-il ajouté.

Cette étrange momie est de sexe masculin, et aurait eu entre 18 et 22 ans au moment de sa mort. La façon dont il a été trouvé indique « une caractéristique particulière et unique dans ce contexte funéraire », a déclaré M. Van Dalen, selon Telam.

Autre fait curieux, à côté de cette momie insolite se trouvait le squelette d’un cochon d’Inde des Andes et le corps de ce qui semble être un chien.

Le Pérou abrite des centaines de sites archéologiques issus de cultures qui se sont développées avant et après l’empire Inca, qui dominait le sud de l’Amérique latine il y a 500 ans. C’est donc un territoire propice aux grandes découvertes.

Avec des informations fournies par Reuters


Rejoignez-nous sur Telegram pour des informations libres et non censurées :
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé