Une nouvelle recherche remet en question la mauvaise réputation de la viande rouge

23 décembre 2019 Mis à jour: 23 décembre 2019
FONT BFONT SText size

Pour ce qui est du goût, j’opterais pour un morceau de côte de bœuf ou un steak grillé épais à côté d’un blanc de poulet n’importe quel jour de la semaine. Mais pour des raisons de santé, je devrais m’en tenir au poulet, ou du moins c’est ce que dit la sagesse traditionnelle.

Un nouveau rapport publié dans l’American Journal of Clinical Nutrition (Journal américain de nutrition clinique) suggère qu’il n’est pas important de manger de la viande blanche au lieu de la viande rouge. En ce qui concerne la santé cardiaque et le cholestérol, il semble que la viande rouge soit tout aussi saine que la viande blanche.

La croyance de longue date que la viande blanche serait plus saine provient d’un certain nombre d’études d’observation montrant des associations entre la consommation de viande rouge et le risque de maladies cardiovasculaires. La viande rouge a généralement une teneur plus élevée en graisses saturées, ce qui augmente le taux de cholestérol sanguin et le risque de maladies cardiaques.

Les chercheurs ont décidé d’y regarder de plus près en utilisant un test plus précis. Ils ont pris des hommes et des femmes en bonne santé, et les ont divisés en deux groupes : ceux qui mangent régulièrement de grandes quantités de gras saturés et ceux qui ne le font pas. Ces groupes ont été divisés au hasard en trois autres : un qui a reçu de la viande rouge, un qui a reçu de la viande blanche et un qui a reçu des protéines végétales.

Après quatre semaines, les taux de cholestérol sanguin étaient les mêmes dans les deux groupes de viande et, comme vous pouvez l’imaginer, beaucoup plus faibles dans le groupe des protéines végétales. Les taux de cholestérol sanguin, et en particulier le « mauvais » LDL (Low Density Lipoprotein, ou lipoprotéines de faible densité), n’ont pas augmenté dans les deux groupes de viande, quelle que soit la quantité de gras saturés consommée pendant l’étude. Cela est probablement dû au fait que les graisses saturées des viandes rouges et blanches sont « neutres » dans le corps. Les particules de LDL moins denses flottant dans le sang ont augmenté, mais elles ne se sont pas accumulées sur les parois des artères et n’ont pas augmenté le risque de maladie cardiaque. Selon les connaissances actuelles, la viande rouge n’a aucune influence particulière sur la santé.

Alors ne vous sentez pas obligé de prendre le poulet quand vous voulez vraiment un steak, ça ne fera probablement pas de différence. Mais essayez de manger plus de légumes et laissez les glucides raffinés en paix.

Mohan Garikiparithi a un diplôme de médecine de l’Université Osmania (Université des sciences de la santé). Cet article a été publié à l’origine dans Bel Marra Health.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé