Une mère peint son visage en reproduisant les taches de naissance du visage de son enfant: «Je voulais être aussi belle qu’elle»

29 mai 2020 Mis à jour: 29 mai 2020
FONT BFONT SText size

Marianna Bowering, une mère et maquilleuse artistique d’Adélaïde, en Australie, a adopté une approche unique pour sensibiliser le public aux taches de vin – une tache de naissance rose ou violette sur la peau – en l’honneur de sa fillette de 2 ans.

La mère a utilisé du maquillage pour imiter la grande tache de naissance sur le visage de son enfant et pour montrer à quel point elle est belle et unique.

Marianna Bowering a assorti sa robe à celle de sa fillette Angelica et a reproduit la tache de naissance sur son visage. (Caters News)

Angelica est née le 6 mai 2018 avec une tache de vin en forme de cœur sur le visage. La tache de naissance sombre couvre une grande partie de son visage, du front au menton, en passant par les yeux. La mère, âgée de 27 ans, l’a toujours acceptée et considère qu’elle contribue à la beauté de sa fillette.

Récemment, Mme Bowering a utilisé la palette d’ombres à paupières de Jeffree Star dans des teintes variées pour créer l’effet porto pour s’harmoniser avec le visage de sa fille. « Cette idée m’est venue lors de la journée de sensibilisation aux taches de naissance vasculaires, où ils encouragent les gens à se peindre un cœur sur les joues », a confié Mme Bowering à Caters News. « Au début, je n’ai dessiné que le cœur avec mon maquillage, mais ensuite je me suis dit pourquoi ne pas aller jusqu’au bout et faire la tache de vin d’Angelica. »

La tache de naissance de vin d’Angelica que sa mère appelle un « baiser d’ange ». (Caters News)

Faisant allusion à cet effort, qui a duré une demi-heure, Mme Bowering a expliqué qu’elle voulait montrer à sa fillette que « sa tache de vin est belle et que je voulais être aussi belle qu’elle ».

La mère australienne s’est exprimée sans ambiguïté sur la tache de naissance de sa fille et soutient la sensibilisation et l’acceptation des taches de vin qui affecte environ trois enfants sur mille.

Quand Angelica est née, Mme Bowering et son mari Corey, âgé de 27 ans, ne voyaient pas la tache de naissance comme un défaut ou une malformation et la considéraient plutôt comme « un trait unique à sa beauté et qui devrait être apprécié ».

Angelica et ses parents, Marianna et Corey (Caters News)

Plus tard, le couple a appris que les enfants ayant des taches de vin pouvaient être exposés à d’autres problèmes de santé. Selon le Great Ormond Street Hospital for Children, les taches de vin sur la partie supérieure du visage peuvent entraîner deux problèmes de santé, c’est-à-dire le glaucome et le syndrome de Sturge-Weber.

Cependant, selon TODAY, Mme Bowering a confirmé plus tôt à Caters News que sa fillette est heureuse et en bonne santé. « Nous devons seulement faire des examens réguliers, en particulier pour ses yeux, car le glaucome peut être une préoccupation », a-t-elle dit.

Mme Bowering, qui est ambassadrice de la Vascular Birthmarks Foundation, a dit que les gens font en général des commentaires positifs et affectueux au sujet de sa fillette. Mais il y en a aussi, en personne ou en ligne, qui font des commentaires blessants et haineux sur sa tache de naissance, qui est le résultat de malformations des vaisseaux sanguins et des capillaires.

« Le pire commentaire que j’ai reçu en ligne est celui d’une personne qui a demandé si son visage avait été poussé sur une poêle. En somme, suggérant que son visage avait l’air grillé à la poêle », a-t-elle dit.

Bébé Angelica avec sa grande tache de naissance sur le visage (Caters News)

Mme Bowering a révélé qu’il y avait des brutes qui ont même traité sa fille de « laide » à cause de son apparence et commenté qu’elle n’aurait jamais de « petit ami plus tard dans la vie ». Cependant, ils n’ont pas tous laissé leurs remarques blessantes en ligne, certains ont confronté la mère directement.

En personne, je pense que la chose la plus blessante a été lorsque quelqu’un m’a dit, lors d’un match de football, qu’elle était « anormale », se souvient Mme Bowering. « Il m’a juste dit ça et il est parti. J’étais bouleversée. »

Cependant, Mme Bowering, par son plaidoyer et ses adorables actes de solidarité comme de peindre son visage, fait savoir à sa fille qu’elle est parfaite telle qu’elle est et que le monde devrait le penser aussi.

(Caters News)

Lorsque Mme Bowering a peint son visage et l’a montré à Angelica, la petite fille a couru vers elle et lui a fait le « plus grand sourire ». En décrivant ce moment, Mme Bowering a dit à Caters News : « Je pense qu’elle a adoré, c’était un moment si spécial et il y avait tant d’émotion. »

Alors que la petite Angelica grandit, sa mère espère lui inculquer que sa tache de vin est quelque chose qu’elle devrait considérer comme un trait qui l’a rend unique. De plus, elle a souligné que sa fillette a confiance en elle-même et n’a peur de rien. Elle croit qu’elle sera capable de surmonter tous les défis de la vie avec force.

« Elle est plus que sa tache de naissance », a dit Mme Bowering. « Elle a sa propre personnalité et elle n’est pas différente des autres. »

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant. Il est différent des autres organisations médiatiques, car nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre public. Nous n’avons pas d’autres agendas que d’informer nos lecteurs et les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant nos principes de vérité et de tradition comme guide dans notre travail.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé