Une mariée se marie en portant une robe bon marché, trouvée dans une friperie

Par Paula Liu
16 juillet 2019 Mis à jour: 17 juillet 2019
FONT BFONT SText size

Une femme s’est mariée dans une robe qu’elle a trouvée dans une friperie, qui ne coûtait que 41 $ (38,75 €), selon de multiples rapports.

Cat Wilkinson a dit qu’elle avait trouvé sa robe dans un magasin, une organisation caritative du nom de Sue Ryder, le lendemain de ses fiançailles avec Mike, son mari actuel. La robe blanche possédait de longues manches en dentelle et un col haut, rapporte le quotidien Daily Mail.

Cat Wilkinson avait déjà parlé de la robe de mariée de ses rêves à sa sœur et à ses amies, bien avant ses fiançailles. Elle leur avait dit que les caractéristiques les plus importants de sa robe de rêve étaient les manches longues avec un col haut.

Quand elle a accepté la demande en mariage de Mike, ils sont allés passer une soirée à York, au Royaune-Uni. Selon son message sur Facebook, ils sont allés dans des friperies le lendemain, ce qu’elle faisait souvent. C’est dans un tel magasin qu’elle a trouvé sa robe parfaite.

Elle était excitée à l’idée d’essayer la robe et de confirmer qu’elle concordait avec sa vision du mariage idéal. Elle a appelé Mike et lui a dit de ne pas monter au deuxième étage pendant qu’elle l’essayait. Cat a même demandé au personnel si elle pouvait se faire prendre en photo avec la robe.

« La dame a gentiment pris une photo de la robe et je l’ai envoyée avec enthousiasme à ma sœur et à ma mère qui m’ont donné l’assurance dont j’avais besoin pour acheter la robe. Bien qu’avec le prix de [38,75 €], je n’avais pas besoin d’être rassurée », a-t-elle dit, selon le quotiden d’informations Metro.

« Quand j’ai vu pour la première fois la robe suspendue dans une des rangées, je n’en croyais pas mes yeux, j’ai adoré le motif en dentelle et elle était d’un blanc éclatant », a-t-elle dit, selon le quotidien Daily Mail. « Je ne m’attendais pas à ce que la robe m’aille – ma principale raison de l’essayer était de voir si l’image de ce que je voulais, que j’avais en tête depuis si longtemps, était correcte – et elle l’était ! »

Elle poursuivit : « […] la dame qui travaillait dans le magasin ne pouvait pas croire que la robe me faisait comme un gant », a-t-elle ajouté, selon Metro. « C’était comme si tout était prévu. »

Elle savait que c’était la robe parfaite pour elle, et elle l’a achetée sur-le-champ pour 38,75 € (35 £).

Après avoir acheté sa robe – curieuse des origines de celle-ci – elle l’a apportée dans un magasin de mariage d’époque, où elle a découvert que la robe avait été créée dans les années 1950. De plus, elle a appris que la robe n’avait pas été en vente libre dans un magasin de mariage, mais qu’elle était faite maison. On lui a également dit que les fleurs attachées à la robe étaient encore plus vieilles que la robe, ce qui signifie que les ornements floraux avaient été probablement transmis par un parent plus âgé, selon le Daily Mail.

« Découvrir l’histoire de la robe m’a fait l’aimer encore plus », a dit Cat, selon Metro. « J’aimerais vraiment trouver la personne qui a donné la robe au magasin Sue Ryder à York, pour leur montrer des photos de mon mariage. »

Pour personnaliser la robe comme elle le voulait, Cat a ajouté des boutons au dos, pour remplacer la fermeture éclair originale, ainsi que des boutons aux manches. Pour couronner le tout, elle a fait déplacer les fleurs qui ornaient la robe à l’avant, selon Metro. Malgré tous les ajustements, elle a dit qu’elle aurait pu facilement porter la robe tel qu’au moment où elle l’a achetée.

Au total, elle a dépensé 251 $ (224 €) pour des ajustements à la robe, ce qui porte à 292 $ (260 €) le montant total qu’elle a dépensé pour la robe.

« Je n’avais aucun doute à propos de la robe, je savais que c’était exactement ce que je voulais », a-t-elle dit à Metro. « J’ai peut-être raté les coupes à vin ou le prosecco qui sont offerts dans les magasins de robes de mariée, mais j’étais ravie de ma robe à 38,75 €. »

Elle a dit à Metro qu’elle fait ses courses dans les friperies chaque semaine, et que la plus grande partie de son placard est rempli de vêtements de là-bas. Bien qu’elle fréquente des magasins caritatifs pour acheter des vêtements, elle dit qu’elle a aussi beaucoup donné à des œuvres de charité et que cela semble avoir payé en retour pour son mariage.

« J’aimerais soit garder la robe et la faire transformer en robe de baptême si nous avons des enfants dans le futur, soit la donner à une friperie pour qu’une autre mariée ait la chance de pouvoir la porter », a-t-elle dit à Metro.

Bien qu’elle n’ait pas pris de décision officielle quant à ce qu’elle veut finalement faire avec la robe, elle espère que son histoire pourra rappeler aux gens qu’il ne faut pas une fortune pour se sentir spécial.

« J’espère que ma robe de mariée à 38,75 € est un petit rappel que quelque chose n’a pas besoin de coûter cher pour que vous vous sentiez spéciale », a dit Cat.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé