Une maman encourage les parents à mettre leur téléphone de côté et à ne pas « rater » les moments précieux avec leurs enfants

20 mai 2021 Mis à jour: 20 mai 2021
FONT BFONT SText size

Une mère de cinq enfants a soudain pris conscience que le temps qu’elle accordait à son téléphone lui faisait perdre des moments précieux avec ses enfants.

Dans un plaidoyer pour que d’autres parents se réveillent et profitent de ces moments précieux, Regan Long a écrit une lettre émouvante qui a touché la corde sensible des internautes.

La lettre, semi-fictionnelle et écrite du point de vue de la fille de Regan Long « qui a peur que tu rates toutes les bonnes choses », avait pour but de donner des exemples à quelle fréquence nous sommes rivés à nos téléphones au détriment de nos enfants.

Ancienne enseignante, Regan est aujourd’hui une auteure, blogueuse, entrepreneure internationale, conférencière et fondatrice de The Real Deal of Parenting, qui partage ses idées sur la vie, l’éducation des enfants et la maternité d’un point de vue chrétien.

(Avec l’aimable autorisation de The Real Deal Parenting)

La lettre que Regan a partagée sur la page Facebook de The Real Deal Parenting en 2016 commençait ainsi : « Chère maman, s’il te plaît, mets ton téléphone de côté ».

« Maman, pendant que tu répondais à tes emails de travail, j’ai accidentellement renversé le lait partout alors que je le versais dans mes céréales. Même si tu étais en colère, a écrit Regan, j’essayais juste d’être utile parce que je savais à quel point tu étais occupée. »

« Maman, pendant que tu étais sur Facebook, je jouais avec mon nouveau jeu que le père Noël m’a apporté », a-t-elle poursuivi. « Je sais que tu as dit que nous y jouerions bientôt, mais il semble que tu es trop occupée. Je ne sais toujours pas comment lire les instructions toute seule. »

Regan Long – auteure, blogueuse, entrepreneure internationale et conférencière (Avec l’aimable autorisation de The Real Deal Parenting)

Au fur et à mesure que la liste s’allonge et que les expériences manquées s’accumulent – colorier à l’intérieur des lignes, un épisode de trac, une douleur à l’estomac, une pile de blocs de construction – l’impact croissant de la dépendance à l’écran d’une mère occupée ne fait que s’accentuer.

« Maman, pendant que tu parlais à un de tes clients, je pleurais dans ma chambre et je t’appelais », a écrit Regan. « J’ai été blessée aujourd’hui quand un autre enfant m’a insultée. Tu ne pouvais pas m’entendre, mais je sais que c’était un appel important que tu devais prendre. »

« Maman, pendant que tu étais sur Pinterest à chercher comment me préparer un super anniversaire, j’avais besoin d’aide pour mon projet familial à l’école », a-t-elle poursuivi. « J’aurais tellement aimé qu’on puisse travailler dessus ensemble. »

Regan avec son mari, Terry Long, et leurs cinq enfants (Avec l’aimable autorisation de The Real Deal Parenting)

La lettre décrit ensuite d’autres exemples de ce qui peut arriver lorsqu’une mère très occupée s’efforce de concilier sa vie professionnelle et sa maternité : une petite fille renverse une tasse de café en essayant de grimper sur les genoux de sa mère, un spectacle de chant et de danse interrompt une séance de message vocal, la petite fille tombe accidentellement en essayant d’enjamber la barrière pour bébé et se frappe la tête parce que maman était occupée à rappeler son patron.

« Maman, pendant que tu achetais en ligne des robes assorties pour mes sœurs et moi, nous voulions passer un moment entre filles et nous polir les ongles ensemble », a-t-elle écrit. « Tu n’arrêtais pas de dire ‘bientôt’, mais après c’était l’heure d’aller au lit. »

Regan et ses enfants (Avec l’aimable autorisation de The Real Deal Parenting)

La lettre décrit également un incident où la petite fille tente de nouer ses lacets de chaussures, elle est même sur le point de le faire toute seule, puis dit à sa mère « mais tu avais les yeux rivés sur ton téléphone à chaque fois que je regardais. »

En terminant sa lettre sincère par l’appel suivant : « Maman, s’il te plaît, mets ton téléphone de côté parce que, eh bien… tu me manques », le message de Regan a fait mouche.

À ce jour, plus de 39 000 internautes ont été touchés par le rappel de Regan que les enfants ont besoin de leurs parents et que les moments précieux où ils grandissent sont éphémères.

Les enfants avec leur père, Terry (Avec l’aimable autorisation de The Real Deal Parenting)
Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé