Une majorité de Français défavorables l’enseignement de l’arabe à l’école

9 octobre 2020 Mis à jour: 9 octobre 2020
FONT BFONT SText size

Un sondage Ifop, publié ce jeudi 8 octobre, révèle que les Français sont favorables à un contrôle des financements des lieux de culte, mais non pas à l’enseignement de l’arabe à l’école.

Concernant le projet de loi d’Emmanuel Macron qui porte sur le « séparatisme islamiste », une partie des Français se sont exprimés à travers un sondage Ifop. Publié le 8 octobre, ce sondage montre en effet que 69 % des personnes sondées sont contre l’enseignement de l’arabe à l’école. En contrepartie, ils sont favorables, pour 89 %, au contrôle des financements des lieux de culte.

Le mot « séparatisme » supprimé du vocabulaire

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a expliqué sur l’antenne de Radio classique, mardi 6 octobre, que le projet de loi destiné à lutter contre le séparatisme s’appellera « projet de loi renforçant la laïcité et les principes républicains ». Le mot « séparatisme » a donc été supprimé du vocabulaire de l’intitulé du projet de loi.

Le ministre de l’Intérieur a ajouté que « l’idée était bien de lutter contre le séparatisme principal qu’est l’islam radical », mais, a-t-il dit, « ce n’est pas le seul objet du texte qui s’adresse à tous les cultes, contre tous les mouvements sectaires, impose la neutralité politique et religieuse ». Il sera donc interdit « de faire de la politique dans les lieux de culte », prévue dans la loi de 1905.

De plus, les associations percevant des subventions ou bénéficiant de prêts de matériels, devront « dès le premier centime d’euro » adhérer aux « valeurs de la République », a ajouté Gérald Darmanin. Il sera également exigé, pour les dirigeants des associations cultuelles, un casier judiciaire vierge de toute condamnation pour « radicalisation, ou complicité du terrorisme ou apologie du terrorisme ».

Ce projet de loi doit être examiné en Conseil des ministres le 9 décembre.

FOCUS SUR LA CHINE – Arrestation de la mère de la virologue Yan Limeng en Chine

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé