Une lumière brillante dans ma vie: une adolescente de 17 ans atteinte d’un cancer en phase terminale épouse son meilleur ami

28 novembre 2022 Mis à jour: 28 novembre 2022
FONT BFONT SText size

Une lycéenne de 17 ans du Nevada, atteinte d’un cancer du cerveau en phase terminale, a épousé son meilleur ami. Elle partage en toute franchise son combat contre le cancer avec un public grandissant sur les médias sociaux, avec le soutien de sa famille.

Originaire de Vernal, dans l’Utah, Samantha Clark vit désormais à Elko, dans le Nevada, avec son mari, Brayden Gottfried, 18 ans.

À l’âge de deux ans, l’épendymome, une forme de cancer du cerveau, a été diagnostiqué chez Samantha. Après un traitement, la maladie a connu une rémission, puis est réapparue. Aujourd’hui, Samantha est atteinte d’un épendymome en phase terminale qui s’est propagé à sa mâchoire, son cou, ses aisselles et ses genoux, ce qui l’oblige à se déplacer en fauteuil roulant.

Samantha Clark et son mari, Brayden Gottfried. (Avec l’aimable autorisation de Samantha Clark)

Une lumière brillante dans ma vie

Le 6 août 2022, Samantha s’est mariée avec son meilleur ami, Brayden, dans un ranch où se trouvaient leur famille et 500 de leurs amis.

« Brayden a toujours été une lumière brillante dans ma vie », a déclaré Samantha à Epoch Times. « Avant que nous commencions à sortir ensemble, je lui ai raconté tout ce que j’avais traversé, et que la probabilité d’une rechute existait bel et bien. Deux mois après le début de notre relation, le cancer est réapparu. »

Samantha et Brayden lors de leur mariage. (Avec l’aimable autorisation de Samantha Clark)

Cependant, malgré les circonstances, Brayden est resté.

« Nous ne nous étions pas encore dit ‘Je t’aime’, ni même embrassé, lorsque je lui ai annoncé que mon cancer était revenu », a déclaré Samantha. Je ne l’aurais pas blâmé s’il était parti ou s’il ne s’était pas senti à l’aise, s’il avait voulu rester juste un ami sans poursuivre notre relation parce que ça allait être difficile… [mais] il m’a dit : « Non, je suis là, je veux être là. »

Brayden a fait valoir : « J’ai essayé de me concentrer sur les points positifs, car beaucoup de choses négatives ont marqué sa vie ».

Pendant la pandémie, alors que Samantha était chez sa mère – aussi sa soignante – à Salt Lake City et qu’elle subissait régulièrement des séances de radiothérapie, des interventions chirurgicales et d’autres traitements, Brayden discutait avec elle tous les soirs via un tchat vidéo.

Le jeune couple avait évoqué l’idée du mariage depuis le début de leur relation. Lorsque Samantha a reçu son diagnostic de maladie en phase terminale, ils se fréquentaient déjà depuis deux ans.

Samantha a confié : « Nous ne pouvions ni l’un ni l’autre supporter l’idée de ne pas faire ce que nous avons toujours voulu faire. Nous voulions nous marier, expérimenter la vie à deux, et toutes ces choses, même si nous ne pourrions pas vieillir ensemble ».

Ils ont sollicité la bénédiction des familles. Brayden l’a demandé en mariage et finalement, ils se sont mariés.

Brayden demande Samantha en mariage. (Avec l’aimable autorisation de Samantha Clark)
(Avec l’aimable autorisation de Samantha Clark)

« Le mariage, c’est… apprendre à connaître l’autre dans toute sa complexité, ses petites manies », explique Brayden. « Nous devons passer le plus de temps possible ensemble. Je dois l’aider, elle et sa famille. J’apprends à prendre soin d’elle, j’apprends à être une bonne personne pour elle, à l’aider du mieux que je peux. »

Ils ont passé leur lune de miel à Maui, un des endroits préférés de Samantha. La maman et son petit ami sont restés dans un hôtel à proximité pour s’occuper d’elle.

Faire en sorte que chaque moment compte

Enfant, Samantha a passé des années à entrer et sortir de l’hôpital pour subir une chimiothérapie, plus de 200 séances de radiothérapie, des interventions chirurgicales invasives et d’autres programmes de traitement. Pendant tout ce temps, elle a bénéficié du soutien inconditionnel de sa mère et de ses grands-parents. Malheureusement, son père se montrait « très violent sur le plan émotionnel et physique ». Durant cette période, Brayden est devenu un véritable roc pour elle et sa famille. Il a veillé à ce que Samantha puisse gérer ses émotions et s’en sortir.

(Avec l’aimable autorisation de Samantha Clark)

Samantha a expliqué : « J’ai fait huit ans de physiothérapie intensive. J’ai manqué une grande partie de ma scolarité. J’ai raté une grande partie de mon enfance… La plus grande pause que j’ai pu avoir entre mes traitements a duré trois ans et demi. »

Lorsqu’elle ne suivait pas de traitement, Samantha devait passer tous les trois à six mois des IRM, des TEP (Tomographie par émission de positrons), des STI (Stimulation transcrâniennes par impulsions) et des analyses de sang pour s’assurer que le cancer ne revienne pas.

Samantha a pu faire du rodéo au lycée, participer à une course de barils, être reine du rodéo, jouer au softball pendant des années, faire de la gymnastique, du tumbling (Gymnastique acrobatique qui se pratique sur une piste élastique) et du cheerleading.

« Chaque fois que j’ai eu la chance d’être une enfant et de ne pas avoir à me soucier du cancer, nous en avons toujours profité au maximum. Nous avons fait en sorte que chaque moment compte. »

Désormais, Samantha ne peut plus être aussi active. Ses symptômes sont les suivants : neuropathie grave, fatigue, nausées, gonflement du visage et essoufflement. Il ne lui reste qu’un seul poumon opérationnel. Elle dort environ 18 heures par jour et prend des médicaments pour la rétention d’eau et la douleur.

Samantha a avoué ne plus se souvenir de certaines choses.

« Parfois, je me réveille sans savoir où je suis. Ma mère ou Brayden me disent quelque chose. Quelques minutes plus tard, je pose la même question, parce que j’ai oublié. C’est dû aux tumeurs… qui exercent une pression sur mon cerveau. »

(Avec l’aimable autorisation de Samantha Clark)

Une voix et une lumière

Samantha a toujours voulu avoir un impact sur le monde, que ce soit directement ou sur les médias sociaux.

La première des vidéos à devenir virale est un montage intitulé « une journée dans la vie », qui présente les difficultés qu’elle rencontre au quotidien.

Tout le monde se pose des questions, a confié Samantha, qu’il s’agisse de ses symptômes, de ses cicatrices ou de son pronostic. Elle a décidé de répondre à ces questions en partageant son combat contre le cancer à travers des vidéos réelles et sans détour.

L’adolescente considère que sa page pourrait changer la vie des autres patients atteints de cancer. « Tout le monde a l’air de nous soutenir, de vouloir en savoir plus et d’en apprendre davantage… C’est un sujet très délicat, les gens ne se sentent pas à l’aise lorsqu’ils posent la plupart des questions… Si nous voulons obtenir les soins et le financement que nous méritons… il faut en parler. »

Malgré la gravité de ses symptômes, Samantha ne cesse de penser à sa liste de choses à faire. En janvier dernier, après avoir appris que son cancer se trouvait en phase terminale, elle est allée faire du snowboard pour la toute première fois avec sa mère et ses frères. En mai 2022, toute la famille s’est rendue sur la grande île d’Hawaï pour des vacances à la plage avec Brayden.

(Avec l’aimable autorisation de Samantha Clark)

Samantha rêve d’aller en camping-car dans l’Oregon, mais elle admet que sa liste de choses à faire avant de mourir « ne convient plus vraiment », car sa santé ne cesse de décliner.

Elle est toujours inscrite au lycée Spring Creek d’Elko et affirme : « Si je suis encore en vie, j’obtiendrai mon diplôme avec le reste de ma classe ». De son côté, Brayden a eu son bac au lycée d’Elko ce printemps et prévoit d’étudier la biologie à l’université à la rentrée prochaine, en 2023. Il veut se lancer dans une carrière médicale.

Le sens de l’amour véritable

Ayant des racines dans l’Utah, Samantha vit dans le Nevada depuis le 7th grade (équivalent classe de 5e en France) et compte bien y rester.

« Je me sens comme chez moi ici », a-t-elle confié à Epoch Times. « Des infirmières et des médecins viennent me voir quand j’en ai besoin… Tout ce qu’ils peuvent faire maintenant, c’est me garder dans un environnement agréable. Faire en sorte que je souffre le moins possible, que je me sente aussi bien que possible. »

Samantha sait aussi qu’elle aura son mari à ses côtés jusqu’à la fin. « J’ai vraiment compris ce qu’est l’amour véritable. Jusqu’où une personne peut aller par amour pour l’autre. »

(Courtesy of Samantha Clark)

Brayden a ajouté : « J’essaie juste de lui montrer que nous sommes ici, que nous sommes ensemble. Je veux lui montrer qu’elle m’a moi qui l’aime, et sa famille qui l’aime. Elle aura toujours quelqu’un à ses côtés, quelle que soit l’heure ou le jour ».

Partagez vos histoires avec nous à cette adresse emg.inspired@epochtimes.com, et recevez votre dose quotidienne d’inspiration en vous inscrivant à la lettre d’information Inspired sur TheEpochTimes.com/newsletter.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé