« Une légende vivante » : une infirmière de la Seconde Guerre mondiale fête ses 105 ans, honorée par un défilé organisé par la ville de Scottsdale

30 août 2020 Mis à jour: 1 septembre 2020
FONT BFONT SText size

« Nous sommes en présence d’une légende vivante », s’est exclamé un organisateur du 105e anniversaire d’Athena Wright, en publiant une vidéo sur Facebook. Cette dame, qui vit dans la résidence avec services de Pueblo Norte à Scottsdale, en Arizona, est une ancienne combattante décorée de la Seconde Guerre mondiale.

Bien que les mesures préventives adoptées en raison de la pandémie aient rendu l’organisation de la journée spéciale d’Athena Wright fastidieuse, sa famille, ses amis, sa résidence et la ville de Scottsdale se sont réunis pour y parvenir.

Athena a pu assister à un défilé complet de voitures, avec notamment les hommages rendus par les premiers responsables locaux, les amis et la famille, qui se sont exprimés à l’aide de pancartes fabriquées maison. La vice-maire de la ville, Solange Whitehead, a lu une proclamation déclarant le 25 août « Journée Athéna Wright ».

« Je savais que j’allais avoir un défilé, a dit la vétérane à KPNX, mais rien de tel. »

La résidence Pueblo Norte pour personnes âgées à Scottsdale, Arizona (Capture d’écran/Google Maps)

Athena est née à Oxford, dans le Mississippi, le 25 août 1915, juste trois ans avant que la grippe espagnole ne frappe les États-Unis, comme l’a raconté sa fille Diane Wright au magazine en ligne A Peek at the Peak. Elle a survécu à cette pandémie tout comme elle a survécu à la pandémie actuelle.

Devenue infirmière diplômée pendant la Grande Dépression, Athena s’est ensuite engagée dans le corps des infirmières de l’armée américaine en septembre 1941, avant Pearl Harbor, pour servir dans le théâtre du Pacifique pendant la Seconde Guerre mondiale.

Athena a vu de nombreux jeunes hommes se porter volontaires pour servir et a décidé de faire de même. Elle a expliqué son raisonnement à la station de télévision américaine KPNX : « Ils vont tomber malades. Ils vont être blessés. Quelqu’un doit prendre soin d’eux. Alors, j’ai dit ‘je vais y aller’. »

Selon sa fille Diane, Athena est arrivée en Australie en 1942 en tant que sous-lieutenant et a ensuite servi dans la jungle de Nouvelle-Guinée, où des combats acharnés ont eu lieu de 1942 jusqu’à la fin de la guerre.

C’est pendant son service dans le Pacifique Sud qu’Athena a rencontré son futur mari, elle s’est mariée et est tombée enceinte de sa fille Diane. Relevée de ses fonctions en 1944, Athena a reçu non pas une mais deux étoiles de bronze pour service méritoire dans une zone de combat.

Même si la guerre s’est terminée en 1945, Athéna a continué à servir dans l’armée. Alors que son mari travaillait au Département de médecine et de chirurgie de l’administration des vétérans, elle a travaillé comme infirmière à l’hôpital des vétérans de Mt Alto, à Washington, de 1950 à 1967. Elle a ensuite travaillé pour les instituts nationaux de la santé jusqu’à sa retraite.

Sa vie au service de ses compatriotes américains et de son pays a été un acte de patriotisme, tout simplement. « J’ai servi mon pays parce que j’aime mon pays », a-t-elle déclaré à la presse. Aujourd’hui honorée pour ses réalisations, elle encourage également les autres à faire de même.

La ville de Scottsdale a fait tout son possible pour lui rendre hommage. Des véhicules du service d’incendie, de la bibliothèque, de la police de Scottsdale et de l’entreprise Solid Waste & Water sont passés pour lui témoigner leur reconnaissance.

« Si votre pays a besoin de vous, vous devez servir », a-t-elle ajouté.

FOCUS SUR LA CHINE – Marcher à quatre pattes en public comme punition

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé