Une fillette de 8 mois est morte et 5 autres enfants blessés pendant que leurs mères fréquentaient une boîte de nuit

10 juillet 2019 Mis à jour: 12 juillet 2019
FONT BFONT SText size

Dans un incident extrêmement tragique, une fillette de 8 mois est décédée et cinq autres jeunes enfants ont été blessés alors que leur mère fréquentait une boîte de nuit au Tennessee aux petites heures du matin le 7 juillet.

« Les enquêteurs d’incendies criminels recherchent ce qui a déclenché un incendie tôt le matin et qui a tué un bébé de 8 mois et blessé cinq jeunes enfants », a déclaré le Service des incendies de Nashville dans un communiqué officiel.

Lorsque les pompiers et les unités médicales sont intervenus lors de l’incendie qui s’est déclaré dans les appartements Hickory Lake un peu après 2 h du matin dimanche, ils ont vu une épaisse fumée et des flammes s’échapper d’une des unités d’appartements.

« Le répartiteur a fait savoir au personnel à l’arrivée que plusieurs personnes étaient coincées à l’intérieur de l’appartement en flammes », ont déclaré les responsables.

Pendant que les pompiers secouraient une personne sur le balcon du troisième étage, des personnes sur les lieux de l’incendie leur ont dit que des enfants étaient coincés dans l’appartement en feu.

Selon The Tennessean, deux passants ont signalé l’incendie au service d’intervention de la ville en cas d’urgence, le 911, après avoir vu un enfant de 6 ans sortir de l’appartement en courant et en criant que ses frères et sœurs étaient coincés à l’intérieur.

Les pompiers ont secouru quatre frères et sœurs de l’appartement en flammes, tous âgés de un à six ans.

Selon les médias, les mères des enfants, âgées de 23 à 25 ans, sont allées dans une boîte de nuit le samedi soir et n’étaient pas avec les enfants au moment de l’incendie. Les enquêteurs tentent de déterminer si une baby-sitter avait été engagée pour s’occuper des enfants en leur absence.

La police a signalé qu’une baby-sitter n’était pas avec les enfants lorsque les premiers intervenants sont arrivés sur les lieux de l’incendie, selon Fox News.

« Malheureusement, un bébé de huit mois n’a pas survécu à l’incendie et est mort sur les lieux », a déclaré le Service des incendies.

Les pompiers ont emmené quatre enfants au Vanderbilt University Medical Center, puis un autre enfant de 5 ans a été découvert et transporté à l’hôpital.

Le bébé mort a été identifié comme étant Jream Jenkins. Son frère de 2 ans serait dans un état critique à l’hôpital, a rapporté Fox News.

« Les équipes de pompiers de la BNDF ont fait un travail remarquable pour contenir l’incendie dans un appartement et réduire au minimum les dommages causés par la fumée dans les appartements d’un secteur du complexe », a déclaré le Service des incendies.

News Channel 5 a rapporté que le feu a pris dans la pièce où Jream Jenkins était et a été allumé à partir d’une bougie.

« Cela me brise le cœur de savoir qu’un bébé est passé dans cet incendie, juste à côté de moi », a déclaré Emily Hester, une voisine, à News Channel 5.

Une autre voisine, Nadia Garrett, a dit que tout le monde prie pour les enfants.

« Nous prions pour eux parce que c’est quelque chose qui nuit à n’importe qui », a-t-elle dit. « Je sais que ce sera quelque chose de difficile à prendre. »

Les intervenants de la Croix-Rouge américaine ont tendu la main aux familles touchées qui ont besoin d’une résidence temporaire et d’autres biens de première nécessité.

L’état des quatre enfants n’est pas connu des médias et les mères ne sont rentrées chez elles qu’au moment où la police et les pompiers étaient sur place.

« Il y a un certain nombre de questions sans réponse en ce moment », a déclaré Don Aaron, porte-parole de la police de la région métropolitaine de Nashville au Tennessean.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé