Une femme qui jouait à des jeux vidéo jusqu’à 16 heures par jour retrouve l’espoir dans la méditation

14 décembre 2020 Mis à jour: 14 décembre 2020
FONT BFONT SText size

L’addiction aux jeux vidéo est un pproblème réel. Les adultes et les enfants qui sont « collés » à leur écran pour jouer à des jeux informatiques rendent souvent leur famille malade d’inquiétude.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a officiellement ajouté les « troubles liés au jeu » à la classification internationale des maladies en 2018, après quatre ans d’études actives.

Comme pour toute autre dépendance ou trouble, il peut être difficile de se défaire de cette habitude une fois qu’une personne est accrochée aux jeux vidéo. Cependant, une jeune femme grecque qui jouait à des jeux informatiques en moyenne 16 heures par jour luttait pour sortir de cette coquille ; elle a fini par trouver le chemin de la « désaccoutumance » dans une ancienne pratique d’amélioration de soi.

(Illustration – Pixel-Shot / Shutterstock)

Vaincre la dépendance aux jeux vidéo

Sofia, qui réside aujourd’hui en Australie, est devenue accro aux jeux vidéo en 2004 ; sa « dépendance » aux jeux a duré près de huit longues années. Cette obsession du jeu l’a amenée à passer de plus en plus de temps devant l’ordinateur, et même à jouer jusqu’à 16 heures par jour.

Sachant que jouer à des jeux informatiques pendant de si longues heures peut avoir des effets néfastes sur la santé, Sofia avait essayé d’arrêter auparavant, mais en vain.

« J’ai essayé à plusieurs reprises d’arrêter, mais je n’avais pas assez de volonté pour me contrôler et m’en sortir », a-t-elle déclaré à minghui.org.

Sofia s’intéressait à diverses choses, notamment au théâtre amateur, à la course à pied et à la danse. Elle a cependant abandonné tous ses centres d’intérêt pour se concentrer sur les jeux vidéo. Lorsqu’elle a émigré en Australie avec son mari, elle ne savait pas que sa vie allait changer du tout au tout.

En 2012, son collègue lui a fait découvrir une ancienne pratique de cultivation du corps et de l’esprit appelée Falun Gong (également connue sous le nom de Falun Dafa). Cette pratique, ancrée dans la tradition bouddhiste, consiste en des enseignements moraux et cinq séries d’exercices, dont la méditation.

Sofia, pratiquant le deuxième exercice du Falun Gong. ( Minghui.org )

« J’étais tellement enthousiaste […] J’étais déterminée à intégrer le principe d’Authenticité-Bienveillance-Tolérance comme guide dans ma vie quotidienne », a-t-elle déclaré.

Cependant, Sofia a déclaré qu’au début, elle a continué de jouer aux jeux vidéo. Mais qu’au fur et à mesure qu’elle y jouait, elle avait constaté que quelque chose avait changé dans la façon dont elle percevait son obsession pour le jeu – elle ne trouvait plus que les jeux étaient aussi addictifs qu’auparavant.

« J’ai recommencé à jouer aux jeux après avoir commencé à pratiquer Falun Dafa, mais cette fois-ci, ma dépendance n’était pas si forte et j’ai peu à peu perdu tout intérêt pour cela », a-t-elle déclaré.

« Si je jouais à nouveau, je ressentais une douleur aiguë dans les yeux, et mon corps se sentait mal. J’ai décidé d’arrêter complètement de jouer. »

Sofia a même partagé son expérience avec ses amis, et beaucoup d’entre eux ont décidé d’imiter Sofia et ont arrêté de jouer quelques mois plus tard.

« Je ne suis plus intéressée par les jeux vidéo », dit-elle.

Selon minghui.org, plusieurs personnes ont cessé de jouer aux jeux vidéo de façon naturelle après avoir entrepris la pratique du Falun Gong.

Par exemple, Lei Ching-wei, diplômée de l’université de science et de technologie de Chung Chou, à Taïwan, a déclaré que la pratique du Falun Gong l’avait aidé à se défaire de sa dépendance aux jeux.

« Je suis maintenant lucide et je me sens plein d’énergie. Mes notes se sont également améliorées », a-t-il déclaré.

Lei Ching-wei (Minghui.org)

Hike Opfermann, un pratiquant de Falun Gong d’Allemagne, était autrefois accro aux jeux en ligne. Cependant, il a décidé d’arrêter de jouer aux jeux électroniques après avoir commencé à pratiquer cette méthode de cultivation de l’esprit et du corps.

Hike Opfermann, assistant aux activités du Falun Gong à New York en 2016 (Minghui.org)

Réparer les relations tendues

Non seulement la pratique du Falun Gong a aidé Sofia à se défaire de sa dépendance, mais elle a également déclaré que les enseignements moraux de la pratique ont amélioré ses relations tendues avec les membres de sa famille.

Sofia a dit qu’après avoir suivi les principes moraux du Falun Gong de « considérer les autres d’abord » et d’« être désintéressé », elle a réalisé que si elle ne réussissait pas à s’entendre avec ses parents, c’était à cause de son mauvais caractère et de son égoïsme. Elle se rappelle qu’elle se plaignait et se disputait avec sa mère en Grèce, où ils dirigeaient une entreprise familiale. Sofia a ajouté que sa relation avec son père était devenue tendue après le divorce de sa mère.

« Ma mère a toujours eu une opinion négative de moi », dit-elle. « Je pensais que ma famille m’empêchait d’être heureuse et voulait détruire ma vie. »

« J’ai déménagé en Australie avec mon mari, car je voulais juste échapper à ma famille », a-t-elle ajouté.

Après avoir commencé à pratiquer le Falun Gong, Sofia s’est efforcée d’adhérer aux principes moraux de la pratique, et sa mère a rapidement changé d’attitude à son égard. Sofia a même pardonné à son père, à qui elle n’avait pas parlé depuis trois ans, et a pris l’initiative de le contacter.

« Notre relation est revenue à la normale », a déclaré Sofia. « J’ai abandonné tous les souvenirs douloureux et je ne hais plus personne. »

« J’ai tellement de chance de pouvoir pratiquer le Falun Dafa. Je me dis de ne pas blesser les gens et de ne pas toujours chercher leurs défauts. Je devrais être plus responsable de moi-même et des personnes que je connais », a-t-elle déclaré.

Ce n’est pas une tâche facile que de changer la perception qu’une personne a de ses semblables, mais Sofia a dit qu’elle avait pu améliorer ses relations parce que son état d’esprit et sa perspective avaient changé. Elle a attribué les changements positifs aux enseignements spirituels du Falun Gong, qui sont enracinés dans les valeurs universelles d’Authenticité, Bienveillance et Tolérance.

« Le Falun Dafa m’a complètement changée », a-t-elle déclaré. « Mon esprit est devenu clair, fort et honnête. Notre vie ensemble est devenue plus détendue et pleine de compassion, de sagesse et d’espoir. »

ELECTIONS AMERICAINES – La Chine finance la surveillance sur Facebook

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé