Une femme passe trois ans à transformer sa maison en un paradis tropical : « C’est très thérapeutique »

14 octobre 2021 Mis à jour: 14 octobre 2021
FONT BFONT SText size

Une collectionneuse de plantes a dépensé l’équivalent de près de 18 000 euros pour rénover sa maison et son jardin avec plus de 250 plantes tropicales.

Hannah McFarlane, qui vit près de Winchester, dans le Hampshire, a acheté sa première maison en septembre 2017 et a voulu transformer complètement le petit jardin en un paradis tropical.

Inspirée par ses voyages, elle décide d’utiliser les idées des endroits qu’elle a visités, notamment Bali, les Caraïbes, Costa Rica et Miami, pour transformer son jardin et sa maison en un rêve pour les amoureux des plantes.

Cette tatoueuse cosmétique de 39 ans a passé les trois dernières années à transformer sa maison, qui est désormais méconnaissable.

(Avec l’aimable autorisation de Caters News)
(Avec l’aimable autorisation de Caters News)

Le jardin de 60 mètres carrés contient un bar Tiki fait maison, une pergola en bois, des tremplins en bois de grève et un îlot central de plantes tropicales.

« Lorsque j’ai acheté ma maison, j’ai vu que le jardin avait un énorme potentiel, alors j’ai commencé à le rénover en mars 2018 et c’est là que j’ai commencé à transformer la maison en une jungle intérieure », dit Hannah.

« J’ai toujours aimé jardiner, mais je n’ai jamais eu ma propre maison. Je n’avais jamais eu la chance de créer quelque chose à moi. J’aime l’ambiance tropicale des vacances et j’ai essayé de la recréer. D’après mes photos, les gens n’arrivent pas à croire que je vis au Royaume-Uni. »

(Avec l’aimable autorisation de Caters News)
(Avec l’aimable autorisation de Caters News)

Hannah ajoute : « J’ai environ 150 plantes d’intérieur tropicales et beaucoup plus dans le jardin. »

« Les plantes tropicales peuvent coûter assez cher. Ma plante de jardin la plus chère est un Trachycarpus Wagnerianus qui a coûté 465 euros. Le maximum que j’ai dépensé pour une plante d’intérieur est 215 euros. Il s’agit d’un rare Alocasia bijou de Bornéo appelé Alocasia melo.

« Il faut faire attention lorsqu’on achète certaines plantes d’intérieur rares qui sont importées car, malheureusement, certaines d’entre elles peuvent être cueillies illégalement dans la nature. Je vous recommande de faire vos recherches et d’acheter auprès de producteurs locaux et de vendeurs privés locaux. »

« Je viens d’enlever le gazon et de créer l’îlot central avec des plantes de style tropical et je suis en train d’ajouter une terrasse de style nautique. »

(Avec l’aimable autorisation de Caters News)
(Avec l’aimable autorisation de Caters News)
(Avec l’aimable autorisation de Caters News)

Hannah convient qu’il peut être difficile de se procurer certaines plantes ; la plupart des plantes de son jardin proviennent de divers sites en ligne : vendeurs privés, boutiques en ligne et centres de jardinage.

Malgré le grand nombre de plantes que possède Hannah, elle ne consacre que quelques heures par semaine à leur entretien.

Elle ajoute : « En hiver, je dois couvrir certaines plantes du jardin avec un molleton horticole chaud et j’en déterre quelques-unes pour les conserver au sec chez moi, mais les autres sont bien adaptées à l’hiver. »

« Pour que les plantes d’intérieur soient heureuses toute l’année, j’ai des lampes de croissance, un distillateur d’eau et des humidificateurs. Certaines plantes sont plus difficiles à satisfaire que d’autres. »

(Avec l’aimable autorisation de Caters News)
(Avec l’aimable autorisation de Caters News)

Bien qu’il y ait des plantes dans la plupart des pièces, Hannah mentionne que le salon est la pièce principale où elle garde une grande collection de ses « plantes les plus précieuses ».

« Une fois par semaine, j’arrose toutes les plantes de la maison et cela peut prendre jusqu’à trois heures et, s’il fait chaud, je dois arroser le jardin tous les matins », dit-elle. « Ma plus ancienne plante d’intérieur a 15 ans. J’ai toujours eu quelques plantes d’intérieur depuis toute petite. »

« Les plantes créent une ambiance très chaleureuse et c’est très thérapeutique de s’en occuper. Quand les gens viennent à la maison, ils disent que c’est comme prendre une petite retraite à l’étranger. »

« Mon conseil à tous ceux qui aimeraient développer leur collection de plantes est de faire tout d’abord des recherches en ligne et de se renseigner sur la façon de s’en occuper. »


Rejoignez-nous sur Télégram pour des informations libres et non censurées :
👉 t.me/Epochtimesfrance

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé