Une femme donne naissance à des triplés « miraculeux » après deux fausses couches : nous sommes reconnaissants

C'est comme si on nous avait rendu tous nos bébés
22 novembre 2021 Mis à jour: 22 novembre 2021
FONT BFONT SText size

Après deux fausses couches, une Britannique est devenue la fière maman de triplés « miraculeux » conçus naturellement.

Après la perte de deux bébés à 11 semaines, Natasha O’Grady, d’Isleworth, à Londres, a appris la bonne nouvelle à la fin d’un programme de thérapie de deuil. Natasha, âgée de 32 ans, et son mari, Ryan, âgé de 34 ans, étaient totalement sous le choc lorsqu’un scanner effectué à 14 semaines a révélé trois battements de cœur en santé.

Ils sont maintenant les heureux parents de 3 filles de 4 mois, Onyx, Maddox et Quinn.

(Avec l’aimable autorisation de Caters News)

Natasha a dit : « Le monde entier veut dépeindre la grossesse comme un parcours apparemment sans heurts. Ce n’est que lorsque vous l’avez vécu que vous réalisez que ce n’est tout simplement pas le cas pour une grande partie de la société.

« Rien ne pouvait nous préparer à notre aventure pour devenir parents. Je n’ai jamais pensé qu’une fausse couche m’arriverait et c’est simplement parce que c’est un sujet dont on ne parle pas assez ouvertement, ce qui doit radicalement changer.

« C’était extrêmement traumatisant, tant mentalement que physiquement, et j’ai commencé à croire que je ne serais peut-être jamais maman. »

(Avec l’aimable autorisation de Caters News)

Se souvenant du moment où elle est tombée enceinte pour la troisième fois, elle a confié qu’il n’y avait « pas de câlins de célébration ou de saut de joie dans la salle de bain ».

« Une pure vague de panique nous a juste engloutis à nouveau et c’est la triste réalité de la grossesse après une perte, vous croyez vraiment que cela va vous être enlevé à tout moment », a-t-elle ajouté.

« Je ne me sentais pas capable de m’enthousiasmer ou de regarder l’avenir jusqu’à ce que notre scanner révèle qu’il y avait trois bébés en bonne santé ! »

(Avec l’aimable autorisation de Caters News)

L’aventure de maternité de Natasha a commencé en janvier 2019. Le couple était ravi mais, au fil des semaines, elle a commencé à saigner et un scanner précoce a confirmé qu’il n’y avait pas de battements de cœur.

Le couple en avait le cœur brisé, et Natasha se souvient être entrée dans un « trou noir ».

« Je peux honnêtement dire que jamais, dans mes rêves les plus fous, je ne m’attendais à me retrouver dans cette situation », a-t-elle raconté. Cela ne m’avait jamais effleuré l’esprit et, immédiatement, j’entrais dans un club soi-disant « secret » dont je n’aurais jamais voulu faire partie.

« Je ne savais pas vraiment comment faire face à la situation ni vers qui me tourner, alors j’ai essayé de continuer comme si de rien n’était. »

« Je me suis retrouvée à chercher désespérément quelque chose sur quoi me concentrer. »

(Avec l’aimable autorisation de Caters News)

Le couple a décidé d’avancer son mariage à août 2019. Cependant, Natasha dit que c’était « la pire décision » qu’ils auraient pu prendre.

« Je me suis lancée corps et âme dans l’organisation d’un mariage complet en moins de trois mois, tout en luttant contre les conséquences de notre perte », se souvient-elle.

« J’étais obsédée par cette idée de perfection et par le fait que tout devait être absolument parfait, car je sentais que j’avais désespérément besoin de donner quelque chose en retour à notre famille et à nos amis, après avoir eu l’impression de leur enlever la joie d’avoir un bébé. »

« J’avais vraiment l’impression d’être à blâmer et le mariage était ma façon illusoire d’arranger les choses. »

« En mars 2020, j’ai appris que j’étais à nouveau enceinte. Quelques semaines plus tard, j’ai ressenti de nouveau des crampes mais, comme je n’avais pas eu de saignements, j’ai fait de mon mieux pour rester positive. »

« Malheureusement, j’avais tort. Je me suis effondrée à la maison et je ne respirais pas correctement. Mon corps a subi un choc total et a rejeté la grossesse. »

« Lorsque les ambulanciers m’ont emmenée sur un brancard, mon corps tremblait et je me suis évanouie. On m’a emmenée au bloc opératoire, car je commençais à saigner abondamment et il fallait m’opérer immédiatement. »

(Avec l’aimable autorisation de Caters News)

Après cette perte, Natasha a trouvé une association caritative appelée Crossway, basée à Twickenham, à Londres. Ils lui ont offert un soutien permanent et une séance de thérapie hebdomadaire pour lutter contre la dépression.

Natasha a mené une vie plus saine et a supprimé l’alcool et la caféine de sa vie tout en se concentrant sur l’amélioration de sa santé mentale.

Elle a dit qu’elle a découvert, un an plus tard, qu’elle était à nouveau enceinte. Cependant, elle a dit qu’elle a instantanément « eu peur que l’histoire se répète ».

« Le sentiment de culpabilité de se retrouver à ressentir des bouffées de joie, puis de devoir se calmer parce que la réalité est que ce bébé pourrait bien ne pas rester non plus », a-t-elle ajouté. « À 13 semaines, mon cœur s’est brisé en mille morceaux lorsque j’ai trouvé du sang. Voir cela était comme si la trappe s’ouvrait à nouveau sous moi et que le trou noir se préparait à me tirer de nouveau vers le bas. »

(Avec l’aimable autorisation de Caters News)

Mais à l’échographie de 14 semaines, l’échographiste a montré trois battements de cœur en santé – un moment que le couple décrit comme « surréaliste ». Les triplés ont été conçus naturellement et sont nés à 33 semaines.

« Nous étions complètement incrédules ! » se souvient-elle. « Nous avions mentalement essayé de nous préparer à entendre à nouveau ces mots déchirants, alors entendre que nous avions en fait déjà passé le premier trimestre et que nous portions trois bébés en bonne santé a été le meilleur moment de notre vie. »

« Nous n’avons pas d’antécédents de triplés dans notre famille, nous étions donc vraiment reconnaissants. C’est comme si on nous avait rendu tous nos bébés. »

Natasha dit que passer d’être sans enfant à être parent de trois enfants du jour au lendemain a été un « vrai tourbillon », mais le couple travaille en équipe pour donner à leurs petites filles la « vie la plus heureuse » possible.

« Nous croyons vraiment être bénis avec ce cadeau incroyable, car il est si rare d’avoir des triplés et nous ne pourrions être plus reconnaissants chaque jour que nos filles soient nées en bonne santé et en sécurité après une grossesse incroyablement effrayante », a-t-elle souligné.

« Certains jours sont difficiles alors que nous essayons de nous adapter, mais voir trois visages souriants qui vous regardent en vaut la peine. »


Rejoignez-nous sur Télégram pour des informations libres et non censurées :
👉 t.me/Epochtimesfrance

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du Parti communiste chinois. C’est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé