Une femme anorexique vainc ses troubles de l’alimentation après que les médecins l’ont prévenue que prendre l’avion pourrait entraîner une défaillance de ses organes

28 mai 2020 Mis à jour: 28 mai 2020
FONT BFONT SText size

Une jeune femme britannique en proie à une anorexie depuis des années a vécu le pénible moment où les médecins lui ont déconseillé de monter à bord d’un avion de peur que la pression de la cabine ne provoque chez elle un arrêt cardiaque.

Emma Oldfield, une animatrice pour enfants, de Clacton-On-Sea, dans l’Essex, a partagé que sa lutte contre l’anorexie avait évolué, passant d’une simple perte de poids à un sentiment de culpabilité lorsqu’elle mangeait suffisamment, ce qui a entraîné une bataille de cinq ans qui a inquiété ses médecins et mis sa vie en danger.

En raison de son trouble alimentaire tenace, Emma a vécu un sentiment de culpabilité et de stress à l’égard de la nourriture qui a pris une tournure incontrôlable avant qu’elle ne reçoive un dur coup de semonce qui a changé sa vie. Elle s’est alors lancée sur un parcours qui a changé sa vie : elle est passée d’une femme souffrant d’anorexie et de problèmes d’image corporelle à une jeune femme inspirante et en bonne santé.

Une photo d’Emma Oldfield lorsqu’elle luttait contre son trouble alimentaire. (Caters News)

« Mon trouble alimentaire a commencé vers l’âge de 18 ans, peu après le décès de ma mère d’un cancer », a-t-elle révélé à Caters News. « J’utilisais la nourriture et l’image corporelle pour faire face à ce que j’estimais être l’effondrement de toute ma vie – j’ai toujours eu des problèmes d’image corporelle. »

« J’ai commencé à perdre du poids en travaillant des quarts de 12 heures par jour comme serveuse, me rendant au travail à vélo au quotidien et n’ayant pas assez de temps pour les pauses et la nourriture », a-t-elle ajouté.

Au plus fort de sa lutte contre l’anorexie, sa cage thoracique était clairement exposée ; sa taille de robe n’était que de 32 (taille française) à cette époque.

« La situation a empiré assez rapidement et je mettais la nourriture et la culpabilité sur le même pied, avec des connotations négatives et le sentiment d’être rassasiée. »

Emma Oldfield a été avertie par les médecins que son cœur n’allait pas supporter un vol d’avion. (Caters News)

Cependant, après que les médecins d’Emma Oldfield l’ont avertie qu’elle était susceptible de faire une septicémie ou un arrêt cardiaque et que la pression de la cabine sur un vol pouvait la tuer, elle a finalement réalisé qu’elle perdait la possibilité de vivre pleinement sa vie. Elle a alors commencé à faire les changements nécessaires pour retrouver un poids sain.

Mais ce ne fut pas un changement immédiat, et il a fallu plus qu’un simple réveil pour qu’elle change réellement d’état d’esprit et commence à vivre sainement.

« Pour moi, je n’ai pas connu un  ‘moment miracle’ – je ne me suis pas réveillée un jour et décidée de mettre fin à mes comportements », dit-elle. « Ça a été progressif, il a fallu du temps, des larmes et de la détermination. »

(Caters News)

Emma a dit qu’elle avait toujours voulu une « vie sans trouble de l’alimentation », sachant parfaitement que cela la tuait.

« Cela me rendait faible et blessait mon entourage, ainsi que moi-même, mais mes comportements et mes habitudes étaient tellement ancrés », a-t-elle dévoilé. « Je ne savais pas comment m’arrêter, même si j’étais au seuil de la mort. »

Emma s’est engagée à transformer sa vie ; peu à peu, sous la direction d’experts, elle a commencé à se diriger vers une nouvelle vie en santé.

« Avec l’aide de professionnels et de services spécialisés dans les troubles alimentaires, j’ai pu progresser et commencer à introduire de nouvelles choses, en les ajoutant à ma routine et en les intégrant avant de passer à l’étape suivante. »

Emma Oldfield en convalescence. (Caters News)

Aujourd’hui, Emma Oldfield porte 38 de taille et est sur la voie d’un rétablissement complet. Elle est à la fois plus saine et plus heureuse qu’elle ne l’était lorsqu’elle luttait contre son poids, se privait de nourriture et tentait de s’adapter à des normes impossibles à respecter en matière d’image corporelle.

Emma s’est non seulement sortie d’un état de grave danger, mais elle aide et inspire également maintenant d’autres personnes qui sont prises au piège dans une situation semblable.

Elle se sert de son parcours de prise de poids pour encourager les autres en s’exprimant elle-même et en refusant de se dérober aux conversations difficiles sur la manière d’être en meilleure santé et plus heureuse.

Emma Oldfield en récupération et prenant des forces. (Caters News)

« Je ne me priverai plus jamais de la vie, qu’il s’agisse des pressions de la société, du perfectionnisme, des événements stressants de la vie ou de tout ce qui peut arriver. Depuis que je me prononce sur mon combat, beaucoup de gens m’ont remerciée pour mon honnêteté et mon espoir », clame-t-elle.

« J’ai travaillé si dur pour arriver là où j’en suis aujourd’hui, j’espère que mon parcours inspire au moins une personne à savoir que l’avenir peut être ce que vous en faites. »

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant. Il est différent des autres organisations médiatiques, car nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre public. Nous n’avons pas d’autres agendas que d’informer nos lecteurs et les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant nos principes de vérité et de tradition comme guide dans notre travail.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé