Une association se dédie à sauver 300 petits chevreaux de l’abattoir

15 février 2022 Mis à jour: 15 février 2022
FONT BFONT SText size

L’association Règne animal lance un appel aux familles de Normandie et de l’Ile-de-France qui pourraient s’engager à adopter des chevreaux destinés à l’abattoir quelques jours après leur naissance.

« Une fois par an, à la période de reproduction fin février/début mars, on récupère les nouveau-nés mâles chez des éleveurs d’Ile-de-France et d  Normandie », raconte à La Presse de la Manche Carine Demaurey, présidente de l’association Règne Animal.

Elle souligne que, cette année, les appels des éleveurs ont été particulièrement nombreux : « On va récupérer environ 300 petits chevreaux. Mais il nous manque encore beaucoup de familles. »

Des bébés « mignons » et « très collants »

Pour adopter ces jeunes animaux « mignons », « très collants » et qui « suivent leur maître partout », il faut signer un contrat d’adoption afin de limiter les risques d’abandon. Vous devrez aussi prévoir de donner quatre biberons par jour aux nouveau-nés pendant deux mois et les garder au chaud chez vous pendant le premier mois.

Carine Demaurey précise, lors d’une interview pour France 3, que « les chevreaux sont grégaires donc les familles doivent s’engager à en prendre deux ».

Évidemment, il faut penser que les bébés vont grandir. Il faut donc un terrain de 1 200 m2 minimum et un abri bien couvert, ainsi qu’une clôture de 1 m 50 de hauteur. Des fiches explicatives sont données aux adoptants pour leur apprendre à bien s’occuper de leurs nouveaux compagnons.

Sachez que les petits mâles que vous adopterez – les femelles restant chez l’éleveur pour donner du lait – seront castrés par l’éleveur.

Adoption gratuite

L’adoption est gratuite mais il est possible de faire un don à l’association Règne animal pour la soutenir financièrement. « Pour les éleveurs, cela ne leur coûte rien et ne leur change rien de nous les donner », précise la présidente de l’association créée en 2017.

Il est aussi possible d’organiser des covoiturages pour les familles qui sont intéressées afin de faciliter la prise de possession des chevreaux.

Avant de prendre la décision de craquer pour ces nouveau-nés si mignons et de vous engager auprès d’eux pour toute leur vie, prenez le temps de bien réfléchir : comme tous les bébés, ils vont grandir et perdre leur aspect de peluche à quatre pattes. Toutefois, selon les éleveurs de la Ferme des Tourelles dans l’Hérault, le fait que le bouc soit castré présente plusieurs avantages indéniables, dont le fait qu’il ne présente pas l’odeur caractéristique aux mâles de son espèce.

Pour une adoption, tel : 06 17 56 79 65 (privilégiez les textos). Mail : associationregneanimal@gmail.com. Page Facebook : Association Règne Animal.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé