Un propriétaire de restaurant au grand cœur, inspiré par Pâques, offre un emploi au cambrioleur après le cambriolage

12 avril 2021 Mis à jour: 12 avril 2021
FONT BFONT SText size

Le propriétaire d’un restaurant en Géorgie, aux États-Unis, a réagi avec gentillesse après qu’un cambrioleur s’est introduit dans son bâtiment. Au lieu de porter plainte contre lui, le bienveillant propriétaire lui a proposé de passer chez lui pour travailler.

Carl Wallace, propriétaire d’un restaurant mexicain à Augusta, a été réveillé au milieu de la nuit le samedi de Pâques, le jour de son 45e anniversaire, lorsqu’un homme encapuchonné (vu sur la vidéo de surveillance de M. Wallace) a utilisé une brique pour briser la vitrine à l’entrée du restaurant.

Carl Wallace, propriétaire d’un restaurant mexicain à Augusta, en Géorgie (Avec l’aimable autorisation de Carl Wallace)

Le voleur, qui s’est introduit peu après 4 heures du matin, a été déçu de trouver la caisse vide après l’avoir secouée.

Selon The Irish News « 45 secondes plus tard, il était ressorti par la porte d’entrée… aucun argent n’a été volé », a dit Carl Wallace.

(Avec l’aimable autorisation de Carl Wallace)

Bien que l’homme n’ait rien volé, Carl Wallace s’est dit découragé.

« Nous avons été réveillés au milieu de la nuit, nous avons dû accourir sur les lieux, nettoyer le grand désordre et faire des pieds et des mains pour que le restaurant ouvre à 11 heures », a-t-il dit.

Cependant, se rappelant que c’était le week-end de Pâques, il s’est interrogé : « Que ferait Jésus ? Jésus ferait-il enfermer quelqu’un ou lui offrirait-il le pardon ? »

Ainsi, au lieu d’appeler la police, M. Wallace est allé sur Facebook.

Et a écrit : « Nos burritos ont un tel succès que des gens entrent par effraction à 4 heures du matin pour leur en-cas », a écrit le propriétaire du commerce. « Alors, si vous voyez notre porte qui semble avoir vu passer un ouragan sur Wheeler Rd, vous saurez pourquoi. »

(Avec l’aimable autorisation de Carl Wallace)
(Avec l’aimable autorisation de Carl Wallace)

Mais il ne s’est pas contenté d’une simple explication de ce qui s’était passé. Dans un geste surprenant de bonté et de pardon, M. Wallace a offert au voleur un emploi et a dit qu’il n’impliquerait pas la police.

« Au voleur qui a manifestement du mal à prendre de bonnes décisions dans sa vie ou qui a des problèmes d’argent… svp, venez pour une demande d’emploi », a écrit M. Wallace.

Avant de terminer son message, M. Wallace a suggéré que le voleur aurait pu faire un meilleur choix.

Inutile de dire que le message de M. Wallace est devenu viral et a incité les internautes à s’exprimer dans la section des commentaires.

« J’ai toujours dit… ‘vous n’êtes qu’à une mauvaise décision d’une vie totalement différente’ », a écrit un retraité des forces de l’ordre. « Ce matin, vous m’avez fait penser que parfois… ‘vous n’êtes qu’à une BONNE décision d’une vie totalement différente’. »

C’est exactement cette bonne décision que M. Wallace espère inspirer au voleur qui a brisé la vitrine de son restaurant.

(Avec l’aimable autorisation de Carl Wallace)

Selon The Irish News, après avoir pris connaissance du message de Carl Wallace, d’autres propriétaires d’entreprises ont partagé leurs propres images de vidéosurveillance du même homme s’introduisant dans leurs bâtiments.

Carl Wallace, qui possède plusieurs entreprises en Géorgie, en Caroline du Sud et en Alabama, espère vivement que le cambrioleur prendra bientôt contact avec lui.

« Ce serait l’une des plus belles histoires… vous prenez quelqu’un qui était sur le mauvais chemin, quelqu’un lui donne un coup de pouce », a-t-il dit.

M. Wallace, qui a décidé d’être indulgent, estime que l’homme n’a peut-être même jamais eu de chance et a dû être toujours rabaissé dans sa vie.

« Il y a tant de haine dans ce monde, a-t-il ajouté, nous ne comprenons pas les problèmes et les défis des autres dans la vie. »

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé