Un policier se sent mal à l’aise en voyant deux garçons près d’un étang, il est surpris de les trouver en train de « ramasser des déchets »

10 août 2021 Mis à jour: 10 août 2021
FONT BFONT SText size

C’était une soirée d’été parfaite dans l’Indiana.

Le sergent Rodriguez, de la police de Fishers, se trouvait dans le quartier Bristols le 29 juillet, lorsqu’il a vu deux enfants qui semblaient avoir des problèmes.

Deux garçons étaient au bord d’un étang et, en tant que policier de service, le sergent Rodriguez s’est inquiété du fait qu’ils allaient probablement tomber à l’eau. De la route, il était difficile de savoir ce qu’ils faisaient.

Les deux garçons n’agissaient pas de manière imprudente, mais semblaient vouloir atteindre l’étang.

Un étang à The Bristols à Fishers, dans l’Indiana (Capture d’écran/Google Maps)

Le sergent Rodriguez a arrêté son véhicule, en est sorti et s’est approché pour communiquer avec les garçons. Il a remarqué qu’ils avaient un grand sac blanc, d’un certain poids, qu’ils traînaient sur le sol.

J’ai demandé : « Hé, les gars, qu’est-ce que vous faites ? » a raconté le sergent Rodriguez à Epoch Times.

Ce qu’ils lui ont répondu l’a laissé pantois.

« Ils ont répondu : ‘Oh, nous nettoyons l’étang’, et j’ai dû reculer d’un pas en pensant ‘Quoi?’ » a dit le sergent.

« ‘Nous nettoyons l’étang. Nous ne voulons pas que les poissons meurent, parce que nous aimons pêcher ici et nous essayons d’enlever tous les déchets et les débris, parce que ça va tuer les poissons.’ »

Cette rencontre a illuminé la journée du policier.

(Avec l’aimable autorisation du département de police de Fishers)

Il a ajouté : « L’un des garçons a soulevé le sac et ils avaient un grand sourire. C’est une soirée d’été dans l’Indiana, il fait très beau. Tout autour de vous, vous voyez des enfants à vélo, qui jouent dans le parc. Ces deux garçons étaient là à ramasser littéralement les ordures. »

Il a été submergé par une admiration pure et simple pour ces deux garçons, âgés de 6 et 7 ans, agissant de manière si responsable en s’occupant de leur propre quartier.

« J’ai moi-même des enfants en bas âge et, plus je leur parlais, plus j’étais impressionné par ces jeunes garçons », a dit le sergent Rodriguez. « Ils faisaient quelque chose que j’aimerais que tous les parents inculquent à leurs enfants. »

Ils vivaient à proximité, a-t-il appris, et leurs parents sont finalement venus lui dire qu’ils étaient « de très bons nageurs », qu’il n’y avait pas lieu de s’inquiéter.

(Avec l’aimable autorisation du département de police de Fishers)

Le policier était si impressionné qu’il a pris un selfie avec les deux jeunes garçons dont le sourire a illuminé sa journée, sac poubelle à la main, debout devant l’étang.

Le policier a adressé quelques mots aux parents des garçons : « Je veux juste que vous sachiez à quel point je suis fier de ce qu’ils font. »

« Je suis dans les forces de l’ordre depuis près de 12 ans, j’ai rarement vu ce comportement de la part de jeunes enfants, ces enfants sont exceptionnels. »

Le sergent Rodriguez a ajouté : « Il faut rendre à César ce qui appartient à César. »

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé