Un policier écope d’une peine plus lourde que celle du fuyard sans permis et sous stupéfiants qu’il poursuivait

20 mai 2022 Mis à jour: 20 mai 2022
FONT BFONT SText size

Le 10 février dernier, un policier municipal avait utilisé son arme au cours d’une intervention, tirant sur le pneu du véhicule d’un conducteur qui refusait d’obtempérer. Il a été condamné à 15 mois de prison avec sursis par la justice. Il envisage de faire appel.

Les faits remontent au 10 février dernier. Une course-poursuite entre un policier municipal de Lyon et un automobiliste, avec trois autres individus à bord de son véhicule, s’était engagée dans le 7e arrondissement de Lyon, rapporte Le Progrès. Mais les fuyards s’étaient retrouvés coincés dans une impasse et le conducteur avait réalisé une manœuvre. L’agent, voulant stopper l’automobiliste sans permis et en fuite, avait alors fait usage de son arme en tirant dans un pneu de sa voiture.

Il n’aurait pas dû tirer car il n’y avait « aucun risque objectif »

Ce lundi 16 mai, le tribunal judiciaire de Lyon a rendu sa décision. Il a condamné le policier municipal, qui avait déjà été licencié des forces de l’ordre, à 15 mois de prison avec sursis pour violences volontaires avec armes, relate Le Progrès. Le fonctionnaire a également l’interdiction de port d’arme et d’exercer la profession de policier pendant cinq ans.

Selon le rapport de l’IGPN, étant donné qu’il n’y avait « aucun risque objectif », il n’était pas nécessaire pour le brigadier-chef, âgé de 49 ans, d’ouvrir le feu, indique Le Progrès. Pourtant, le policier a plaidé la légitime défense. Le 10 février, alors qu’il se trouvait non loin du véhicule en fuite, il s’était effectivement senti en danger lorsque le jeune conducteur avait effectué sa manœuvre en marche arrière.

Le chauffard impliqué dans cette course-poursuite avait lui aussi été jugé. Conduisant sous l’empire de stupéfiants et n’ayant que 17 ans, il n’était pas titulaire d’un permis de conduire. Il avait quant à lui écopé de six mois de prison avec sursis, une peine en somme plus légère que celle du policier.

***

Chers lecteurs,
Abonnez-vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé