Un couple ayant accueilli deux frères négligés les adopte « pour toujours »

24 avril 2021 Mis à jour: 9 mai 2021
FONT BFONT SText size

Lorsqu’un couple de Floride, qui avait déjà trois enfants, a assisté à un séminaire sur l’adoption il y a de cela près de dix ans, ils ont senti qu’ils aimaient l’idée d’accueillir des enfants. Cependant, ils étaient loin de se douter que les deux frères en bas âge qu’ils allaient accueillir quelques années plus tard finiraient par devenir leurs « fils pour la vie ».

(Avec l’aimable autorisation de Tony Cross)

Heureux de devenir une famille permanente, les parents, Tony et Carla Cross, ont publié sur YouTube une vidéo de la « danse du bonheur » qu’ils ont exécutée en guise de présentation au juge. Dans la vidéo, les garçons portent des chemises rouges sur lesquelles on peut lire : « Et maintenant, nous sommes une famille. »

« Nous n’avions pas l’intention d’adopter, mais Dieu avait d’autres plans pour nous », a déclaré Tony à Love What Matters.

(Avec l’aimable autorisation de Sarah Coleman Photography via Tony Cross)

Carla et Tony ont suivi des cours de parentalité en 2016. L’année suivante, ils ont passé l’inspection de leur maison et ont signé les papiers pour devenir officiellement des parents d’accueil.

« Nous avions enfin atteint l’objectif de devenir parents d’accueil », a déclaré Tony. Le couple a alors reçu un appel seulement trois heures plus tard leur demandant d’accueillir un bébé.

« Il y avait un bébé de 5 jours qui avait besoin d’un foyer. Notre réaction a été : ‘Ouah. Déjà ? Sommes-nous prêts ? » dit Tony.

Ils se sont immédiatement mis au travail pour préparer leur maison à accueillir le bébé, une étape à laquelle ils n’étaient pas préparés. L’accueil du bébé n’a cependant pas duré longtemps : six mois plus tard, le bébé a été adopté par sa propre grand-mère. Après avoir pleuré et eu le cœur brisé en se séparant de leur tout premier enfant placé, ils ont appelé leur agence, « One More Child », et leur ont dit qu’ils étaient prêts à accueillir un autre enfant.

« Ils nous ont appelés plus tard et nous ont demandé si nous pouvions prendre deux frères », a déclaré Tony. « L’un des enfants était âgé de 2 ans et demi et l’autre, de 2 mois et demi. Nous avons dit ‘Oui’ et 45 minutes plus tard, nous avons rencontré nos garçons. »

À l’époque, Carla et Tony n’étaient absolument pas conscients de ce qui allait se passer. Ils avaient un long chemin à parcourir, un chemin qui impliquait initialement d’affronter le traumatisme que les garçons avaient subi.

(Avec l’aimable autorisation de Tony Cross)

« Si les bébés sont habituellement faciles, alors les tout-petits victimes de traumatismes et de négligence ne le sont pas autant. Dakota, le garçon de 2 ans et demi, pouvait à peine prononcer cinq mots et utilisait une forme erronée de langage des signes pour communiquer », a déclaré Tony. « Nate, le petit de 2 mois et demi, était extrêmement triste et avait des rougeurs partout. Il ne pleurait pas quand il avait faim, quand il était mouillé ou quand il faisait caca dans sa couche. Sa mère biologique n’avait pas répondu à ses besoins. »

Tony et Carla, cependant, ont pris soin des garçons avec amour et attention, et, après avoir inscrit les garçons à des séances d’orthophonie et de kinésithérapie, ils ont appris à répondre aux besoins uniques des garçons – ainsi, ils ont commencé à se lier.

« Ils s’intègrent parfaitement à nos enfants plus âgés, comme s’ils avaient leur place – nos grands enfants les aiment et les traitent comme s’ils étaient avec nous depuis le premier jour », a déclaré Tony.

Peu de temps après, Dakota et Nate ont même commencé à appeler Carla et Tony « Maman » et « Papa ».

(Avec l’aimable autorisation de Madison Finley Photography via Tony Cross)

Finalement, les travailleurs sociaux et le tuteur ad litem ont demandé aux parents aimants si, au cas où la mère biologique perdait ses droits sur ses enfants, ils aimeraient adopter les jeunes frères.

Sans hésiter, la réponse a été « OUI », raconte Tony, le père adoptif.

La mère biologique, qui vivait avec une dépendance, a perdu ses droits sur ses fils.

« Après beaucoup de paperasse et de temps, nous avons finalement eu la possibilité d’aller de l’avant avec l’adoption des garçons », a déclaré Tony. « C’était une telle leçon d’humilité que de se présenter devant le juge sous le regard de tous ceux que vous connaissez. Une fois ce processus terminé, nous sommes sortis de la salle d’audience avec ceux qui étaient désormais officiellement nos fils. »

(Avec l’aimable autorisation de Sarah Coleman Photography via Tony Cross)

Depuis, Tony et Carla racontent leur parcours de placement familial et d’adoption sur un compte Instagram, dans l’espoir d’inspirer les autres. Grâce à leur plateforme, ils s’efforcent d’éduquer les gens et de démystifier les idées fausses sur l’adoption.

Le couple a eu la chance de voir plus de 15 enfants passer par leur maison et d’être des « parents intermédiaires ».

« C’est parfois difficile pour nos fils, mais ils le comprennent maintenant qu’ils sont plus âgés », a déclaré Tony. « Cela provoque du stress et des problèmes, avec lesquels nous travaillons. »

Quant à Dakota et Nate, Tony a déclaré qu’ils se portent bien, et le couple accueille maintenant la petite sœur des garçons, qui est née à 23 semaines de gestation. « Elle est un vrai miracle, et ils ne comprennent pas que leur mère biologique ait eu un autre bébé, mais ils l’aiment et s’occupent d’elle, comme le font les grands frères », a déclaré Tony.

(Avec l’aimable autorisation de Tony Cross)
(Avec l’aimable autorisation de Sarah Coleman Photography via Tony Cross)

Tony a confié à Epoch Times par e-mail que Carla et lui espèrent encourager les parents qui pourraient être intéressés par l’accueil ou l’adoption.

« Je publie surtout sur ce que j’ai sur le cœur et sur l’adoption, alors si nous touchons d’autres personnes intéressées par l’adoption, c’est encore mieux », a déclaré Tony.

Il a ajouté qu’à terme, ils espèrent encadrer d’autres parents qui souhaitent accueillir des enfants, mais cela se fera bien « plus tard ».

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé