Un chien, que son propriétaire disait «intouchable», a été enchaîné pendant 10 jours à une remorque et laissé pour mort

Par Li Yen
16 septembre 2019 Mis à jour: 16 septembre 2019
FONT BFONT SText size

Un chien de 10 mois appelé Duke a été enchaîné à une remorque délabrée et laissé pour mort par son maître, répandant la rumeur que le chien avait une maladie très contagieuse. Pour cette raison, personne n’osait s’approcher de Duke, jusqu’à ce qu’une gentille femme intervienne.

Qualifié de « malade » et d' »intouchable », Duke a passé 10 jours agonisants, blotti sous une remorque délabrée, devant un village bulgare, en juin 2014.

Heureusement, après le 10e jour, Duke s’est vu libéré de cette quarantaine inhumaine, lorsque la fondation bulgare de sauvetage de chiens de rue, Rudozem Street Dog Rescue, une fondation à but non lucratif fondée par Diane et Tony Rowles, est venue à son secours.

Une femme du village, nommée Alie, a vu Duke souffrir et a contacté Rudozem Street Dog Rescue pour obtenir de l’aide.

« Alie a expliqué que le chien avait été attaché sous une remorque durant dix jours, ne survivant que grâce au pain et à l’eau fournis par les passants. Elle a dit que les gens qui l’avaient laissé là prétendaient qu’il avait une maladie pouvant être transmise aux humains. Appelez ça comme vous voulez, de la stupidité ou de l’ignorance – pourquoi voudriez-vous enchaîner un chien juste pour le laisser mourir ? », a dit Tony Rowles, le co-fondateur de l’organisation de sauvetage, selon son site web.

Averti de la situation désastreuse de Duke, Tony est arrivé sur les lieux pour trouver le chien couvert de mouches. « Il avait très peur », a-t-il dit au site The Dodo. « Il y avait une odeur d’ammoniaque. Il ne pouvait se déplacer. C’était totalement déroutant. »

Incapable de bouger et entouré de ses propres excréments, Duke était terriblement effrayé.

Cependant, en l’espace d’une minute ou deux, Duke a commencé à interagir avec Tony. Alors que Tony caressait Duke, le chien lui lécha la main et commença à remuer la queue.

Il n’y avait pas de place au refuge pour animaux, alors Tony a ramené Duke chez lui pour qu’il puisse être avec d’autres chiens et chats, car il ne pouvait pas simplement le laisser mourir.

De retour chez lui, Tony examina Duke et découvrit qu’il n’avait probablement qu’une dizaine de mois. Malgré son jeune âge, Duke avait de nombreux problèmes de santé. Il avait les pattes déformées, peut-être à cause d’abus.

« Il semblait que ses pattes, et en particulier ses pieds, avaient été délibérément écrasés – ses os et ses ligaments ont tous été brisés », a dit Tony. Il a dit au Dodo : « Ses pieds avaient été brisés. Les ligaments de ses pieds étaient inexistants. Les os flottaient dans ses pieds. »

Tony et Diane étaient particulièrement contrariés de savoir que « quelqu’un avait décidé d’infliger de telles blessures à un chien sans défense ».

Mal nourri, Duke souffrait également d’une toux due aux dommages causés à sa gorge, par la lourde chaîne qui le ligotait auparavant.

Ils ont découvert que la seule chose contagieuse à propos de Duke était son charme doux et aimant, même si au début, durant quelques semaines, il craignait les humains.

« Il allait bien quand je l’ai approché au début. Mais on pouvait voir cette peur dans la façon dont il bougeait et dans la façon dont il s’éloignait au cours des premières semaines », a dit Tony. « Il s’est vraiment attaché à ma femme Diane. Il aimait vraiment Diane. »

Pour remédier à sa difformité, Duke a dû porter des attelles sur ses jambes. En outre, il a subi une série d’interventions chirurgicales afin de pouvoir marcher à nouveau correctement. De plus, les vétérinaires ont opéré l’épaule de Duke pour corriger des mouvements anormaux.

Grâce à des soins médicaux professionnels et à beaucoup de soins et de tendresse, Duke était sur la voie de la guérison.

Nous en sommes arrivés à un point où nous avons dit : « En fait, il pourrait être adopté, maintenant », a dit Tony.

Rudozem Street Dog Rescue (RSDR) sauve les chiens errants des rues en Bulgarie, et leur trouve un foyer aimant, que ce soit aux Pays-Bas, en Allemagne, en Angleterre, en France, en Belgique ou aux États-Unis.

Duke a fini par être adopté par une femme nommée Diana Romaine, vivant en Angleterre. « Quand j’ai vu Duke sur le site Web de RSDR, j’étais de tout cœur avec lui », a dit Diana. « Je savais que je pouvais lui offrir un foyer aimant et confortable, et m’occuper de tout problème de santé, alors j’ai manifesté mon intérêt. »

Lorsque Duke a quitté Tony et Diane au début de 2015, ce fut un adieu difficile.

Deux ans après le sauvetage, Rudozem Street Dog Rescue a posté des photos récentes de Duke, pour montrer aux gens qu’il allait bien dans son foyer, en Angleterre.

Nous sommes heureux que le Duke, autrefois « intouchable », ait enfin trouvé un merveilleux foyer permanent, après l’horrible cruauté qu’on lui avait infligée. Merci Tony et Diane pour le bon travail que vous avez accompli !

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé