Un bébé brésilien meurt après que son père s’est enfui avec l’argent de son traitement médical

4 novembre 2019 Mis à jour: 4 novembre 2019
FONT BFONT SText size

Un bébé d’un an et dix mois aux prises avec une grave maladie dégénérative est décédé après que son père s’est enfui avec l’argent recueilli pour son traitement médical.

Le petit Joao Miguel, de Belo Horizonte, au Brésil, est décédé tragiquement le 17 octobre après une dure bataille pour lui sauver la vie et tous les efforts que sa famille a déployés pour réunir les fonds nécessaires à son traitement médical, selon le média argentin TN.

Matheus souffrait d’une maladie dégénérative rare appelée amyotrophie spinale de type 1, qui est une série de problèmes musculaires causant la perte des motoneurones et la perte progressive des muscles, selon Daniel Gomes, l’un des enquêteurs dans le procès du père de Matheus.

Le traitement médical de cette maladie est très coûteux, et chacune des boîtes de médicaments que Joao devait prendre coûte environ 63 000 €, d’après M. Gomes. Grâce à une collecte de fonds, la famille a réussi à récolter près de 233 000 €, mais on a appris plus tard que le père du petit garçon, Matheus Henrique Leroy Alves, un homme de 37 ans, s’était enfui en mai avec 134 000 € et l’avait dépensé en drogues, prostituées et alcool.

M. Alves a été arrêté en juillet et inculpé de détournement de fonds, de détournement des biens d’une personne handicapée, d’abandon matériel et de fausse communication d’un crime, selon le média local Fatoreal.

La mère du petit Joao Miguel avait commencé à se méfier des dépenses de son mari lorsque celui-ci a payé en liquide un voyage de luxe dans la ville de Conselheiro, Lafaiete, à Salvador, dans l’État de Bahia, où il est allé sans sa femme, selon TN.

La femme a informé les autorités et leur a demandé d’examiner les fonds recueillis pour le traitement de son fils. Lorsqu’ils ont ouvert l’enquête, ils se sont rendu compte qu’il manquait de grosses sommes d’argent, alors la police est allée à l’hôtel où se trouvait M. Alves et l’a arrêté.

Lorsque les policiers ont fouillé la suite de l’hôtel où il logeait, ils ont trouvé toutes sortes d’articles coûteux, dont des montres, des bijoux, des parfums et des vêtements de marque, ainsi que des drogues et plus de 700 € en espèces, selon le Daily Mail.

« Pendant l’interrogatoire, Mateus nous a dit qu’il avait déjà investi 13 000 dollars (soit environ 11 600 €) dans un bordel à Salvador pour en devenir copropriétaire », a indiqué M. Gomes. L’homme restera en détention jusqu’à ce que sa sentence soit connue le mois prochain.

Après l’arrestation de Mateus Alves, le gouvernement a offert de payer les trois premières doses du médicament, dont la première en août. Cependant, l’état de santé de l’enfant s’est rapidement aggravé à la mi-octobre et il est mort le 17 du même mois.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé