Un avocat demande aux résidents de Géorgie d’obtenir les images des caméras de surveillance des urnes électorales

27 novembre 2020 Mis à jour: 27 novembre 2020
FONT BFONT SText size

Un avocat engagé dans des poursuites judiciaires pour aider le président américain Donald Trump à contester les élections en Géorgie a appelé les habitants de l’État à obtenir les images des caméras de surveillance près des urnes.

Lin Wood, dans une publication sur Twitter, a déclaré que les résidents devraient « les submerger », en faisant référence aux fonctionnaires de l’État, « afin qu’ils ne puissent pas détruire les preuves ».

Le président Trump a retweeté mardi soir la publication de Lin Wood dans laquelle il demande les vidéos de surveillance.

« Demandez des réponses à Brian Kemp et au secrétaire d’État géorgien », a-t-il écrit. Plus tôt dans la semaine, M. Wood a allégué que des fonctionnaires du comté de Cobb et d’ailleurs détruisaient des « preuves » dans les zones de dépouillement des votes, ce qui a été contesté par le directeur des élections du comté.

Mardi, M. Wood qui a représenté un certain nombre de personnalités importantes dans des affaires pénales et des procès, a également remis une assignation à comparaître à la State Farm Arena, demandant les séquences vidéo enregistrées dans leurs locaux pendant et après le jour des élections.

L’assignation vise à obtenir tous les enregistrements réalisés entre le 3 novembre à minuit et le 5 novembre à minuit. La demande porte spécifiquement sur les enregistrements réalisés dans et autour de la « salle 604 », tous les ascenseurs qui donnent accès à l’étage où se trouve cette salle, et tous les quais de chargement de l’arène.

« Quelqu’un pourrait-il demander à mon futur ami Brad Raffensperger @GaSecofState s’il a vu cet enregistrement de fraude électorale à la State Farm Arena », a écrit M. Wood. « Plusieurs personnes l’ont vu. Beaucoup d’autres la verront bientôt. L’œil de la caméra vidéo ne ment pas. Comment épelez-vous ‘Fraude électorale’ ? »

Le bureau du secrétaire d’État géorgien n’a pas répondu à une demande de commentaires concernant les appels de M. Wood demandant les images vidéos des boîtes de dépôt.

Après que Wood a publié sur Twitter une vidéo montrant une entreprise en train de déchiqueter des documents, le comté de Cobb a répondu mardi.

« Il y a eu des discussions importantes dans les médias sociaux à propos du déchiquetage de documents au Jim R. Miller Park Event Center à Marietta, en Géorgie, où notre département des élections avait précédemment effectué le recomptage des votes ordonné par l’État lors de l’élection du 3 novembre », a déclaré le comité électoral du comté de Cobb dans un communiqué. « L’entreprise de broyage répond régulièrement au département des élections après une élection pour aider à retirer les matériaux non pertinents qui ne peuvent pas être facilement éliminés. »

Le président du Parti républicain local, Jason Shepherd, a déclaré que ce n’est pas au comté de décider ce qui doit être déchiqueté à la lumière des allégations de fraude électorale et des poursuites judiciaires.

NOUVEL HORIZON – Élections américaines : Giuliani évoque une conspiration nationale


Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé