Un animal marin à l’allure inhabituelle est aperçu hors de l’eau sur une plage d’Australie

27 juin 2019 Mis à jour: 12 juillet 2019
FONT BFONT SText size

Une étrange créature s’est échouée sur la plage de Victoria, en Australie, et elle ressemble à un mélange de requin et d’anguille.

Cosy Seaside Escape a posté des photos de l’animal à l’apparence inhabituelle sur Facebook après son échouage sur Golden Beach dans le Gippsland.

« Je marchais le long de la plage et j’ai aperçu cette roussette qui était sortie pour prendre un bain de soleil », écrit le récit.

Selon News.com.au, une roussette reste généralement au fond de l’océan et mange de petits poissons.

Un certain nombre d’utilisateurs ont été impressionnés par cette découverte.

« C’est incroyable, la nature est à son meilleur », a écrit une personne sur Facebook.

Une personne a dit qu’elle croyait qu’elles étaient rares.

« Je ne suis pas sûr, j’ai lu qu’elles sont l’une des plus grandes familles de requins. Ce sont des mangeurs de fond, c’est-à-dire qu’elles passent la plupart de leur temps au fond de l’océan à manger de petits poissons, et elles sont inoffensives pour les humains », écrit Cosy Seaside Escape.

Un autre a ajouté : « Je ne suis pas sûr que ce soit une bonne chose… quelqu’un d’autre en a repéré une autre échouée il y a quelques semaines à peine. Que se passe-t-il dans les profondeurs de l’océan qui fait qu’elles sont en train de remonter ? »

Un autre a écrit : « On dirait qu’elle a échoué. »

Certains types de roussettes peuvent aussi briller dans l’obscurité.

Le roussette maille ainsi qu’un type de requin holbiche, le Cephaloscyllium ventriosum, peuvent absorber la lumière bleue de l’océan et l’émettre de nouveau à des longueurs d’ondes plus basses, ce qui les fait briller d’un vert clair.

David Gruber, un chercheur, a dit qu’il était au courant de la biofluorescence des coraux, mais il a ajouté qu’il ne savait pas que des requins en étaient pourvus.

« C’est un peu comme dans un roman de science-fiction », dit-il, selon News.com.au. « En 2014, nous étions en train d’étudier la biofluorescence du corail et par hasard, la lumière d’un flash vert fluorescent d’une anguille nous est apparue, alors nous avons fait une expédition et avons trouvé 180 espèces de poissons biofluorescents. »

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé