Trump déclare que la victoire des républicains à la Chambre des représentants n’est que le début de la bataille

21 novembre 2022 Mis à jour: 21 novembre 2022
FONT BFONT SText size

L’ancien président américain Donald Trump, lors de sa première grande apparition depuis l’annonce de sa candidature à la présidence, a déclaré que le succès des républicains à reprendre la majorité à la Chambre des représentants des États‑Unis n’est que le « début de la bataille » pour sauver l’Amérique.

« Ce mois‑ci, briser l’emprise des démocrates radicaux sur le Congrès était vital – c’est une chose importante. Toutefois, nous avons toujours su que 2022 n’était pas la fin, mais seulement le début de la bataille pour sauver notre pays », a‑t‑il lancé. « Maintenant, nous devons mener le combat directement contre Joe Biden et son administration radicale et incompétente. »

Trump s’adressait en ligne à l’occasion d’un rassemblement de la Republican Jewish Coalition, tenu le 19 novembre à Las Vegas.

« Nous devons repousser fermement tous leurs excès et dénoncer chaque échec, ils sont si nombreux, et ensuite nous devons reprendre la Maison Blanche en 2024 – c’est impératif », a‑t‑il ajouté.

Donald Trump en ligne  lors de la réunion annuelle des dirigeants de la Republican Jewish Coalition à Las Vegas, le 19 novembre 2022. (Wade Vandervort/AFP via Getty Images)

Après avoir laissé entendre pendant des mois qu’il se présenterait à la présidence américaine en 2024, l’ancien président a officiellement annoncé sa troisième campagne pour la Maison Blanche le 15 novembre.

Après cette annonce, Trump a révélé son « programme pour la grandeur de la nation », qui comprend plusieurs nouvelles propositions politiques telles que la fin de toutes les obligations vaccinales contre le Covid‑19 imposées par l’administration Biden, la réduction du financement fédéral des écoles qui enseignent la théorie critique de la race d’inspiration marxiste, et l’appui des démarches électorales telles que la demande des cartes d’identité des électeurs lors des scrutin, le vote le jour même et seulement avec des bulletins de vote en papier.

« Avec la victoire [de 2024], nous mettrons fin au cauchemar inflationniste de Joe Biden et reconstruirons rapidement la plus grande économie de l’histoire du monde », a poursuivi Donald Trump. « Nous lancerons une campagne pour sortir notre industrie manufacturière de la Chine et la ramener en Amérique, là où elle doit être. Nous sécuriserons notre frontière Sud et mettrons fin à l’immigration illégale une fois pour toutes. »

L’Amérique « deviendra indépendante énergétiquement comme nous l’étions il y a seulement deux ans », a‑t‑il ajouté. « Nous rétablirons la force et la position de l’Amérique sur la scène mondiale. »

Interrogé sur la façon dont il pourrait rendre le Parti républicain plus attrayant pour les électeurs de banlieue, Trump a expliqué que de nombreux candidats soutenus par lui ont remporté les élections.

« Lors des élections de mi‑mandat, comme vous l’avez probablement entendu, j’ai obtenu 222 victoires et 16 défaites, la presse ne veut pas le mentionner, et le Parti républicain a obtenu cinq millions de voix de plus que les démocrates », a déclaré Trump.

Selon le site Ballotpedia, sans parler de la Chambre des représentants, 16 candidats au Sénat soutenus par Trump ont gagné aux élections de mi‑mandat, tandis que 6 ont perdu. Le républicain Herschel Walker, qui est également soutenu par Trump, s’est qualifié pour un second tour de scrutin dans la course pour le siège de sénateur représentant l’État de Géorgie.

« Le Parti républicain est un parti beaucoup plus grand et plus puissant qu’il ne l’était avant mon arrivée », a noté Trump.

Selon un nouveau sondage de Harvard CAPS‑Harris Poll, réalisé pendant deux jours se terminant le 17 novembre, 46% des personnes interrogées ont déclaré qu’ils soutiendraient Trump comme candidat à la présidence lors des élections primaires républicaines de 2024, suivi du gouverneur de Floride DeSantis (28%) et de l’ancien vice‑président Mike Pence (7%).

Dans une confrontation hypothétique lors des élections présidentielles de 2024, le sondage a également révélé que 44% des personnes interrogées soutiendraient Trump, contre 42% qui voteraient pour Biden.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé