Trump déclare que «les nouvelles lois sur les armes à feu» et les «héros» ont sauvé des vies lors de la fusillade à l’église du Texas

1 janvier 2020 Mis à jour: 1 janvier 2020
FONT BFONT SText size

Le président Donald Trump a fait l’éloge des « héros » qui ont tiré et tué un homme armé quelques secondes après qu’il a ouvert le feu sur des fidèles dans une église du Texas dimanche dernier.

Les hommes, qui selon la police sont des gardes de sécurité volontaires de l’église, ont riposté après qu’un individu a commencé à tirer sur des paroissiens de l’église West Freeway Church of Christ dans la ville de White Settlement, à environ 13 km à l’ouest de Fort Worth.

Malgré tout, deux hommes ont été tués et un troisième a été hospitalisé après que Keith Thomas Kinnunen, 43 ans, a ouvert le feu sur plus de 240 paroissiens après s’être assis à côté d’autres paroissiens pour participer à leur service religieux.

Dans un tweet lundi soir, le président Trump a déclaré que « des vies ont été sauvées » par les actions de ces hommes courageux, dont l’un a depuis été identifié comme le chef de la sécurité de l’église, Jack Wilson, 71 ans.

Le président a également adressé ses condoléances aux familles des victimes, que les autorités ont nommées Anton Wallace, 64 ans, et Richard White, 67 ans.

« Nos prières vont aux familles des victimes et à la congrégation de l’église attaquée hier. Tout s’est terminé en 6 secondes grâce aux courageux paroissiens qui ont agi pour protéger 242 autres fidèles », a déclaré M. Trump.

Donald Trump a également crédité les nouvelles lois texanes sur les armes à feu ayant empêché tout autre carnage dans la fusillade, en disant : « Des vies ont été sauvées par ces héros, grâce aux lois du Texas qui leur permettent de porter des armes. »

La fusillade survient après que les lois sur les armes à feu au Texas sont devenues moins restrictives (une décision prise le 1er septembre), lorsque le projet de loi 535 du Sénat a été adopté, permettant aux propriétaires d’armes de poing titulaires d’un permis de porter des armes à feu dans les lieux de culte, tels que les églises, les mosquées et les synagogues.

En vertu de ce projet de loi, les propriétaires d’armes de poing titulaires d’un permis sont également autorisés à porter leurs armes dans les foyers d’accueil, les cours d’écoles publiques et les immeubles d’habitation.

« Nous avons appris à maintes reprises qu’il n’existe pas de zone exempte d’armes à feu. Ceux qui ont de mauvaises intentions violeront la loi et exécuteront leurs actes odieux quoi qu’il arrive », a déclaré la sénatrice de l’État du Texas Donna Campbell, co-parraine de ce projet de loi, dans une déclaration.

« Il est insensé de désarmer les gentils et de laisser les citoyens respectueux de la loi sans défense lorsque des délinquants violents enfreignent la loi pour faire un grand mal.

« La loi actuelle est confuse et maladroite lorsqu’il s’agit d’énoncer clairement les droits des Texans autorisés à exercer dans les locaux d’une église », avait ajouté Mme Campbell.

« Ce projet de loi clarifie l’intention de la législature de traiter les églises de la même manière que les autres établissements privés du Texas. »

Keith Thomas Kinnunen avait déjà commis un certain nombre de crimes, notamment des accusations de voies de fait graves avec une arme mortelle et de possession d’une arme illégale après que la police l’a trouvé en train de surveiller une raffinerie de pétrole avec un fusil de chasse de calibre 12.

Entre-temps, un certain nombre de politiciens de l’État, comme notamment le procureur général du Texas Ken Paxton (R), ont également cité la fusillade de dimanche à l’église comme exemple de la façon dont les nouvelles lois sur les armes à feu peuvent permettre à un civil armé de répondre à un tireur de masse.

« Si cette loi n’avait pas été adoptée et n’avait pas permis à ces personnes d’être armées, je crains que nous aurions pu en perdre des centaines », a-t-il déclaré à Fox News lundi.

M. Paxton a ajouté qu’il espérait que les images vidéo des fidèles de l’église qui ont riposté à l’attaque de dimanche inciteraient d’autres États à adopter des lois similaires en faveur du deuxième amendement.

« Je pense que cela finira par sauver des vies au fil des années à avenir », a-t-il dit.

« J’espère vraiment que les gens pourront voir les preuves et agir en conséquence. »

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé