Oise : prison avec sursis pour un ancien directeur de centre de loisirs qui avait ligoté un enfant

23 janvier 2020 Mis à jour: 24 janvier 2020
FONT BFONT SText size

Un ancien directeur de centre de loisirs dans l’Oise a été condamné  pour avoir ligoté avec du ruban adhésif les mains d’un enfant de quatre ans.

Le tribunal correctionnel de Beauvais a condamné jeudi un ancien directeur de centre de loisirs de Sérifontaine (Oise) à trois mois de prison avec sursis pour avoir ligoté avec du ruban adhésif les mains d’un enfant de quatre ans, a-t-on appris auprès du parquet.

« Il a été condamné à trois mois d’emprisonnement assortis d’un sursis et une interdiction d’exercer une activité susceptible de le mettre en contact avec des mineurs pour une durée de deux ans », a indiqué le procureur de Beauvais, Florent Boura.

« Il a essayé de le calmer »

Lors de son audition, l’homme de 46 ans, qui a depuis été suspendu de ses fonctions, avait reconnu avoir attaché les mains de cet enfant le 11 juillet.  Une plainte avait été déposée par les parents.

« Il a expliqué que cet enfant, au moment de la sieste, était très énervé, qu’il a essayé de le calmer, qu’il n’a pas réussi et qu’il a perdu à un moment donné son discernement », avait indiqué en août une source au sein du parquet.

« Il a alors trouvé un rouleau de ruban adhésif, lui a demandé de joindre ses poignets et les a attachés. Cela n’a pas duré longtemps, maximum deux minutes, car du personnel du centre de loisirs est immédiatement intervenu et l’a tout de suite détaché ».

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé