Tourcoing : un collégien « prêt à tout pour de l’argent » propose à un camarade de « faire le djihad »

11 novembre 2020 Mis à jour: 11 novembre 2020
FONT BFONT SText size

L’adolescent a été placé en garde à vue et entendu par la police avant d’être remis en liberté.

Les faits se sont déroulés le mercredi 4 novembre au collège Lucie Aubrac de Tourcoing (Nord).

À l’occasion d’une discussion au sujet de l’assassinat barbare de Samuel Paty par un islamiste russe d’origine tchétchène qui reprochait au professeur d’histoire et de géographie de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines) d’avoir montré des caricatures de Mahomet à ses élèves, un adolescent de 14 ans scolarisé en classe de 3e a expliqué qu’il était « prêt à tout pour de l’argent », rapporte actu17.

Une allusion au fait que le terroriste ayant sauvagement assassiné Samuel Paty avait offert plusieurs centaines d’euros à des élèves du collège du Bois d’Aulne pour qu’ils lui désignent l’enseignant de 47 ans.

Selon actu17, l’adolescent du collège Lucie Aubrac a tenu d’autres propos particulièrement inquiétants le 4 novembre, proposant notamment à l’un de ses camarades de « faire le djihad ». Il aurait ajouté qu’il était « prêt à passer à l’acte » et aurait même indiqué qu’il comptait se servir d’une « ceinture d’explosifs », soulignant que Samuel Paty « ne serait pas le seul ».

Le mis en cause affirme qu’il s’agit d’une « plaisanterie »

Alarmé par le discours de son camarade, le collégien ayant recueilli ses confidences a immédiatement prévenu l’un de ses professeurs. L’établissement scolaire a ensuite alerté les forces de l’ordre et le jeune mis en cause a été appréhendé le lundi 9 novembre avant d’être placé en garde à vue pour « apologie du terrorisme ».

Le domicile où il réside en compagnie de sa famille a fait l’objet d’une perquisition durant laquelle les policiers n’auraient toutefois découvert aucun élément en lien avec l’islam radical.

Pendant sa garde à vue, le suspect a reconnu avoir tenu les propos qui lui étaient prêtés tout en cherchant néanmoins à les atténuer. Il a notamment indiqué qu’il s’agissait d’« une plaisanterie », qu’il ne soutenait pas le terroriste ayant décapité Samuel Paty et qu’il était musulman non pratiquant.

Il a été remis en liberté à l’issue de son audition par les policiers. Le parquet de Tourcoing doit désormais statuer sur les suites à donner à cette affaire.

Soutenez les médias indépendants et impartiaux, car il est désormais si difficile d’obtenir la vérité. C’est maintenant plus important que jamais. Partagez cet article pour aider davantage de personnes à connaître les faits. Merci.

FOCUS SUR LA CHINE – La Chine réagit fortement aux élections américaines

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé