Tourcoing : les policiers interviennent pour un « tigre en liberté » – il s’agissait d’une peluche

18 août 2020 Mis à jour: 18 août 2020
FONT BFONT SText size

Une intervention plutôt étonnante !

Les policiers ont été appelés ce vendredi soir à Tourcoing (Nord), pour une intervention surprenante. Un tigre était soi-disant en liberté, relate La Voix du Nord.

Les policiers municipaux de Tourcoing ont dû intervenir ce vendredi soir, car un tigre avait été aperçu. L’animal se trouvait dans l’herbe, en toute liberté. Des riverains, effrayés par la présence de la bête, avaient averti la police, qui s’était alors déplacée.

Lorsque les forces de l’ordre sont arrivées sur place, l’intervention, qui aurait pu être musclée, s’est avérée être un jeu d’enfant. En effet, le tigre tranquillement posé dans l’herbe était en réalité une peluche abandonnée.

Amusés par cette intervention pour le moins surprenante, les policiers ont décidé de prendre la peluche en guise de mascotte. Celle-ci a été installée sur le balcon du commissariat, attendant probablement que son propriétaire la récupère.

L’histoire a fait le tour des réseaux sociaux, mais la Ville n’a fait aucun commentaire sur le sujet.

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé