Toulouse: un jeune de 17 ans tué par balle dans le quartier sensible des Izards, c’est la 3e fusillade en 1 mois

25 août 2020 Mis à jour: 25 août 2020
FONT BFONT SText size

Un jeune homme connu des services de police pour trafic de stupéfiants est décédé dans la nuit de lundi à mardi à Toulouse, tué par balles dans le quartier sensible des Izards à Toulouse, a indiqué une source policière. 

La victime, âgée de 17 ans selon cette source, de 19 ans selon les pompiers, est décédée à l’hôpital. Le jeune homme y avait été conduit grièvement blessé après avoir été touché par des tirs dans le dos vers 23H00, chemin des Izards, dans un quartier toulousain confronté à un important trafic de drogue.

Deux suspects, d’une vingtaine et trentaine d’années ont été arrêtés peu après, à l’issue d’une course poursuite lancée par la police contre un véhicule parti en trombe du lieu de la fusillade, a indiqué une autre source policière.

Les deux hommes ont été interpellés près du véhicule à l’arrêt. Dans le coffre, des armes ont été retrouvées, selon la même source.  Le service régional de police judiciaire (SRPJ) de Toulouse a été chargé de l’enquête.

Le 10 août, un homme avait été tué et deux blessés lors d’une fusillade « avec une arme de gros calibre » dans le même quartier, survenue peu avant 23H00 près d’une station de métro.

L’homme tué, âgé de 29 ans, n’était pas connu des services de police, contrairement aux deux blessés, connus pour des affaires de stupéfiants et déjà condamnés.

Mi-juillet, un homme d’une vingtaine d’années avait été tué par balle en pleine nuit à proximité du Stadium de Toulouse

Fin juin, seize personnes avaient été arrêtées dans le cadre d’une importante opération de lutte contre le trafic de drogue dans le quartier des Izards.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé