Tokyo-2020: le Japon étudie l’heure d’été contre les fortes chaleurs

7 août 2018 Mis à jour: 7 août 2018
FONT BFONT SText size

Les organisateurs des Jeux olympiques de Tokyo-2020 ont demandé mardi au gouvernement nippon d’adopter le système d’heure d’été au Japon afin de pouvoir rallonger la journée et ainsi réduire les effets des fortes chaleurs estivales sur les sportifs et les spectateurs. L’heure d’été, telle qu’elle existe par exemple en France, avait été imposée par les Etats-Unis au Japon en 1948 après la Seconde Guerre mondiale mais abolie quatre ans plus tard, de peur que cela n’encourage des journées de travail plus longues.

Au « pays du soleil levant », le soleil se couche vers 19h au plus fort de l’été.

« Je veux qu’ils (le gouvernement) utilisent les Jeux olympiques pour pousser le projet au maximum », a expliqué l’organisateur en chef de Tokyo-2020, l’ancien Premier ministre Yoshiro Mori, après avoir rencontré l’actuel chef du gouvernement Shinzo Abe.

« La mesure aurait un impact significatif sur le quotidien des Japonais et nous n’avons que deux ans avant l’événement », a cependant réagi le porte-parole du gouvernement Yoshihide Suga. Le Premier ministre Abe a appelé son camp du parti libéral-démocrate à étudier le projet, selon Toshiaki Endo, qui fut chargé de superviser l’organisation de ces Jeux pour le gouvernement et qui a participé à la réunion Mori-Abe.

Comment rafraîchir Tokyo ?

Le Japon connaît actuellement une forte vague de chaleur, avec des températures allant jusqu’à 40 degrés. Selon le porte-parole du gouvernement, les autres idées étudiées pour diminuer les effets de la chaleur sont d’avancer les horaires des compétitions ou encore d’installer des revêtements spéciaux pour réduire la température sur les routes.

DC avec AFP

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques déloyales pour faire taire nos informations portant notamment sur les questions de droits de l'homme en Chine. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé