TikTok: des parents portent plainte après la mort de deux fillettes auto-asphyxiées

9 juillet 2022 Mis à jour: 9 juillet 2022
FONT BFONT SText size

Aux Etats-Unis, deux fillettes de 8 et 9 ans sont décédées après avoir participé au « black-out challenge », un défi très populaire similaire au « jeu du foulard », mais aussi très dangereux sur TikTok. Les familles ont porté plainte.

Le 5 juillet dernier, deux familles ont ainsi porté plainte suite au décès de leur enfant en 2021 par auto-asphyxie, voulant relever le défi du « black-out challenge », qui consiste à s’étouffer jusqu’à s’évanouir devant la caméra.

Si TikTok est sans doute devenue la plateforme préférée des enfants et ados de par le monde, il demeure tout de même un réseau social, avec tous les risques que cela implique.

« TikTok a investi des milliards de dollars pour concevoir intentionnellement des produits qui poussent des contenus dangereux et qui peuvent entraîner la mort de ses utilisateurs », a déclaré l’avocat Matthew Bergman, dans un communiqué mardi.

Son cabinet, le Social Media Victims Law Center (SMVLC), est spécialisé dans la défense des victimes d’abus liés au fonctionnement des réseaux sociaux.

La plainte déposée devant la cour supérieure du comté de Los Angeles concerne Lalani Walton, 8 ans, et Arriani Arroyo, 9 ans. Les deux fillettes ont connu un parcours typique après avoir reçu un téléphone portable, passant des heures à visionner des vidéos de chants, de danses ou de défis…

Lalani a été découverte par sa belle-mère « suspendue à son lit avec une corde autour du cou ». Elle avait déjà tenté de relever le défi une première fois, des ecchymoses ayant été découvertes sur son cou, elle avait nié, prétextant une « chute ».

Arriani, 9 ans, utilisait « régulièrement » l’application TikTok. Elle a été retrouvée pendue avec la laisse du chien le 26 février 2021. Conduite à l’hôpital et placée sous ventilateur, Arriani a perdu « toutes ses fonctions cérébrales ». Elle a été déclarée morte lorsque l’assistance respiratoire lui a été retirée.

Le Social Media Victims Law Center met en cause l’algorithme de la plateforme qui propose aux utilisateurs des vidéos en fonction de leurs goûts. La plainte rappelle aussi l’existence d’autres défis dangereux tels que le « défi du miroir en feu » ou le « défi de l’eau bouillante ».

« L’étendue des dégâts causés par l’addiction aux produits de TikTok est terrifiante. Cela va de la simple distraction aux dépens de la scolarité, du sport et de la socialisation en personne, à la perte de sommeil, dépression sévère, anxiété, automutilation et mort accidentelle liée au « blackout challenge » ou au suicide », estiment les avocats dans la plainte.

TikTok a déjà été impliqué dans ce type d’affaire : en 2020, une jeune fille de 15 ans était décédée suite à une participation au défi « Benadryl » qui consistait à prendre une grande quantité d’antihistaminiques en vue d’avoir des effets hallucinogènes.

***
Chers lecteurs,
Abonnez‑vous à nos newsletters pour recevoir notre sélection d’articles sur l’actualité.
https://www.epochtimes.fr/newsletter

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé