Tarn : excédé par les déjections des chats de ses voisins, il les piégeait dans des cages à gibier installées dans son jardin

8 décembre 2020 Mis à jour: 8 décembre 2020
FONT BFONT SText size

Le mis en cause a affirmé qu’il ne faisait pas de mal aux félins et qu’il souhaitait simplement dissuader leurs maîtres de les laisser sortir dans le quartier.

Le jeudi 3 décembre, un habitant de Réalmont (Tarn), une commune d’environ 3400 âmes établie entre Castres et Albi, soupçonné d’actes de cruauté envers des animaux comparaissait devant la justice.

Les faits reprochés au prévenu de 69 ans remontent au mois de mars 2019, rapportent nos confrères de La Dépêche.

En entendant les plaintes de son chat, un voisin de l’accusé avait découvert qu’il était enfermé dans une cage à gibier installée dans le jardin du sexagénaire.

Pendant son audition par les forces de l’ordre, le mis en cause avait expliqué qu’il était exaspéré de voir les chats du quartier faire leurs besoins dans son jardin ou éventrer ses poubelles.

« Je me suis dit que si les propriétaires voyaient disparaître leurs chats, à l’avenir ils arrêteraient de les faire sortir », précisera le prévenu pendant son procès.

Il a toutefois catégoriquement nié avoir voulu leur faire du mal, indiquant que « le piège était tendu pour attraper du gibier ».

Le prévenu relaxé

Si plusieurs félins ont disparu dans le quartier, l’avocat du sexagénaire a fait valoir que le dossier ne contenait aucun élément pouvant laisser penser que son client avait infligé des sévices à des chats.

Il a également souligné que rien ne permettait de penser que les félins capturés dans la cage à gibier installée dans le jardin de son client étaient restés sans boire ni manger pendant longtemps.

Des arguments auxquels le tribunal correctionnel d’Albi semble avoir été sensible, puisque l’accusé a finalement été relaxé.

FOCUS SUR LA CHINE – La politique de Biden avec la Chine

Le saviez-vous ?

Epoch Times est un média indépendant, différent des autres organisations médiatiques. Nous ne sommes influencés par aucun gouvernement, entreprise ou parti politique. Notre objectif est d’apporter à nos lecteurs des informations factuelles et précises, en étant responsables envers notre lectorat. Nous n’avons d’autre intention que celle d’informer nos lecteurs et de les laisser se faire leur propre opinion, en utilisant comme ligne directrice les principes de vérité et de tradition.

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide publique et n’appartenant à aucun parti politique ou groupe financier. Depuis notre création, nous faisons face à des attaques répétées pour faire taire nos informations. C'est pourquoi, nous comptons sur votre soutien pour défendre notre journalisme indépendant et pour continuer, grâce à vous, à faire connaître la vérité.

Recommandé