Taïwan se félicite d’une importante vente d’armes par les Etats-Unis

8 février 2022 Mis à jour: 8 février 2022
FONT BFONT SText size

Taïwan a remercié les Etats-Unis mardi pour la vente d’équipements et de services d’un montant de 100 millions de dollars (87,5 millions d’euros) à destination de ses systèmes de défense antiaérienne et anti-missiles, afin de répondre aux incursions croissantes d’avions de guerre chinois.

Taipei a exprimé sa « gratitude » aux Etats-Unis pour avoir approuvé la vente d’armes qui maintiendra à niveau le système de défense aérienne Patriot.

Les manœuvres à Taïwan interviennent après que les États-Unis, le Japon, la Corée du Sud et l’Australie ont lancé l’opération « Pacific Vanguard ». Photo de Sam Yeh / AFP via Getty Images.

« Il s’agit de la deuxième vente d’armes à Taïwan depuis l’arrivée au pouvoir du président (américain) Joe Biden et la première cette année », a précisé le porte-parole de la présidence taïwanaise Xavier Chang dans un communiqué.

« Alliance, solide comme de la pierre »

« Cela reflète l’alliance, solide comme de la pierre, entre Taïwan et les Etats-Unis », a-t-il ajouté.

Le ministère taïwanais de la Défense a dit s’attendre à une livraison courant mars.

Selon un communiqué de l’Agence américaine de coopération en matière de défense et de sécurité, l’accord porte sur le soutien technique et la maintenance des systèmes de défense aérienne et permettra de « garantir la disponibilité des opérations aériennes ».

Renforcer la défense du territoire

« Le bénéficiaire utilisera cette capacité comme moyen de dissuasion contre les menaces régionales et pour renforcer la défense du territoire », a précisé l’agence américaine.

Des pilotes de l’armée de l’air taïwanaise passent devant un chasseur F-16V armé de fabrication américaine sur une base aérienne à Chiayi, dans le sud de Taïwan, le 5 janvier 2022. Photo de Sam Yeh / AFP via Getty Images

La première grande vente d’armes à Taipei sous l’administration Biden remonte à août, avec l’accord donné à une livraison de 40 canons automoteurs M109A6 de 155 mm.

Pékin a condamné mardi cette nouvelle vente, disant qu’elle « sape sérieusement » les relations sino-américaines ainsi que la paix et la stabilité dans le détroit de Formose.

« La Chine prendra des mesures fortes et légitimes pour assurer sa propre souveraineté et ses intérêts de sécurité », a assuré le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Zhao Lijian, sans préciser quelles mesures seraient prises.

Taïwan, qui dispose de son propre gouvernement démocratique, vit sous la constante menace de la Chine, qui revendique sa souveraineté sur l’île et s’est promis de la reprendre, par la force si nécessaire.

Une défense cruciale contre les avions de chasse chinois

Pékin a multiplié les incursions dans la zone d’identification de défense aérienne de Taïwan ces derniers mois, avec 969 avions de guerre chinois repérés par les autorités taïwanaises l’an dernier, selon un décompte tenu par l’AFP, soit bien plus du double des 380 de 2020.

Patriot est un système de missiles sol-air très mobile qui constituerait une défense cruciale contre les avions de chasse chinois.

Les exercices militaires de cinq jours « Han Kuang » visaient à tester comment les forces armées repousseraient une invasion de la Chine. Photo de Sam Yeh / AFP via Getty Images.

Washington reconnaît diplomatiquement Pékin et non Taipei, mais le Congrès américain s’est engagé à vendre des armes à Taïwan pour la défense de son territoire.

L’ancien président américain Donald Trump (2017-2021), en opposition avec Pékin sur une foule de questions allant du commerce à la sécurité nationale, a accéléré les ventes d’armes à Taïwan pendant son mandat.

Ces ventes incluaient des drones, des systèmes de missiles et de avions de chasse de nouvelle génération.

 

Soutenez Epoch Times à partir de 1€

Comment pouvez-vous nous aider à vous tenir informés ?

Epoch Times est un média libre et indépendant, ne recevant aucune aide de l’État et n’appartenant à aucun groupe politique ou financier. Depuis le jour de notre création, nous faisons face à des attaques systématiques pour faire taire la vérité, notamment de la part du parti communiste chinois. C'est pourquoi nous comptons sur votre générosité pour défendre un journalisme indépendant, honnête et en bonne santé. Ensemble, nous pouvons continuer à faire connaître la vérité.

Recommandé